Archives de Tag: Recette

2Capricieux en direct!

Jeudi le 13 mai nous étions invités à des Kiwis et des hommes.

Évidemment, même si nous étions les invités de l’émission, nous ne pouvions délaisser notre rôle de blogueur! Voici donc un petit behind de scene des photos que nous avons pris durant l’enregistrement!

La Capricieuse était clairement nerveuse d’aller aux Kiwis, mais le matin même toute nervosité était disparue! Il faut avouer que la première pensée qui nous est passée par la tête en tournant dans le stationnement du marché Jean-Talon: «Ça y est, on est rendu sur le plateau, on ne peut plus reculer!»

=.=

Première étape après avoir dit bonjour à toute l’équipe: séance de maquillage pour lui, maquillage et cheveux pour elle… pas grand chose à faire avec les cheveux du Capricieux ça a l’air!

Woohoo! Le Capricieux est sur le programme.. en première partie de l’émission il est là pour faire son hit! Plus tard la Capricieuse parlera de son travail de Community manager pour uranium. On nous gardera sur le plateau pour 1h30!

=.=

On se prépare sur le plateau!

C’est l’heure de sortir les ingrédients et de s’assurer qu’ils sont tous là. Ensuite on les dispose dans de belles assiettes, faut que ça soit beau à l’écran! Il y a quelqu’un qui tranche, découpe et mesure tout à l’avance!! Évidemment, impossible pour nous de pas mettre la main à la pâte et d’aider à faire la prep.

=.=

Oui, oui, le Capricieux avais bien apporté mon couteau de chez l’émouleur puisqu’il ne s’en sépare jamais (et oui Guillaume, je dois aller te voir bientôt pour une petite séance beauté couteau!)

Pour se sentir en confiance, rien de mieux que d’avoir des outils qu’on connaît!

=.=

Oh oh! Notre Capricieux aurait-il une petite nervosité de dernière minute? ;)

Une chose est rassurante, le plateau de l’émission est vraiment mieux gearé qu’il le pensait, il ne manque certainement de rien! (il y aura même un « aplatisseur de grilled cheese », selon Boucar!)

=.=

Comme dans toutes les émissions culinaires, on a préparé hors d’onde la partie qui prenait plus de temps. Ici, c’est l’agneau au xérès qu’on a cuit et éffiloché d’avance. On le fera revenir avec de l’oignon rouge et de la menthe en direct! hummmmm!

Non, je suis pas entrain de twitter…je vérifie mes courriels de ma VRAIE job!

Francis a d’ailleurs improvisé une gigue sur l’art du tweet qui a duré un bon 2 minutes et tout le monde tapait des mains! Ça détend l’atmosphère et set le ton!

Je tweet, tu tweet, nous tweetons.. hiha!

Dans 3… 2…1… Silence on tourne!

Une chose qui est vraiment impressionnante, c’est la quantité de gens que ça prend pour tourner une émission comme celle-ci!

Dès votre arrivée, les « gars » vous rendent vraiment à l’aise, Francis et Boucar ont été très généreux de leur temps sans compter tout le personnel de l’émission qui fait tout pour qu’on se sente comme chez-nous.

On en oublie même les caméras!

Ici on voit Boucar qui ne comprend toujours pas pourquoi on n’a pas besoin d’ajouter d’huile pour faire revenir l’oignon avec l’agneau et la menthe. Boucar, écoute le Capricieux! «Il y a assez de gras sur l’agneau!!!»

=.=

Pendant que le tournage continue avec l’entrevue d’un autre invité, on prépare les assiettes pour la dernière scène et on se met sur la panure/friture du poulet!

=.=

Voilà le résultat final! De délicieux grilled cheese à l’agneau et de tendres et croustillantes bouchées de poulet servis avec LA sauce épicée!

Vraiment quelle expérience et quelle aventure inoubliable!

Lorsqu’on nous a invité, jamais nous nous attendions à être autant en onde! Le Capricieux a tellement adoré cuisiner en direct (même si selon Francis il n’a pas tant mis la main à la pâte ;)) Jamais nous aurions douté que notre blogue nous donnerais cette opportunité!

Merci encore une fois à toute l’équipe des Kiwis et des hommes d’avoir fait une si grande place pour nous à votre émission et merci d’avoir osé mettre le Capricieux aux fourneaux. Finalement, un merci tout spécial à Ève, celle qui nous a découvert et à Line, pour sa générosité et pour son coaching!

En passant, quand le capricieux parle de la soupe choix du président, ce n’est pas qu’elle n’est pas bonne ou de mauvaise qualité, c’est qu’il préfère la Campbell…

En prime, voici la recette du poulet tempura!

Ingrédients

  • Morceaux de poulet, grosseur au choix
  • Pâte tempura maison ou préparée
  • Panko (chapelure japonaise)

Marche à suivre

  • On prépare la pâte tempura tel que les instructions sur la boite, c’est-à-dire mélanger la poudre avec de l’eau jusqu’à une consistance crêpe.
  • On trempe les morceaux de poulet dans la pâte tempura, on s’assure qu’ils soient bien enveloppés
  • Ensuite, on roule le poulet enduit de tempura, dans le panko
  • Faire frire le poulet dans l’huile canola pour frire, jusqu’à ce que les morceaux soient bien dorés.

Pour la sauce

  • 2/3 mayonnaise (de la vraie, pas de miracle whip!)
  • 1/3 yogourt nature
  • Ciboulette finement coupée
  • Oignons verts finement tranchés
  • Sauce au piment fort, au goût
  • Zeste d’orange (notre petite touche magique!)

Et voilà! On espère que vous apprécierez cette recette entres amis ou en famille!

Pour voir l’émission intégrale: c’est par ici

On top of the world!

Qui ne connaît pas le dry gin à la fameuse bouteille bleue?

Nous étions vraiment excité lorsque nous avons su que nous étions invité à un événement Cocktails et Cuisine de… Bombay SapphireYess! cocktail hour!

Non seulement nous aimons déjà beaucoup le gin, mais en plus l’événement allais se dérouler avec le mixologue et ambassadeur mondial de la marque, Merlin Griffiths et le chef du restaurant Bar & Boeuf, Alexandre Gosselin. Ça promettais mettons!

=.=

Quoi de mieux l’été que des fruits frais, de la glace et du gin!

Vous auriez du voir nos sourires lorsque le mixologue a commencé à nous a préparé quelques cocktails qui goûtaient littéralement l’été!

Un des drinks préférés de la soirée: Sangria Sapphire

Pour 4 portions:

  • 4oz de Bombay Sapphire
  • 2oz de porto rubis
  • 2oz de liqueur d’orange
  • 3 1/2 oz de jus de citron
  • Tranches de citron, petits fruits et menthe pour la garniture

Préparation:

  • Dans un pichet, verser le jus de citron, la liqueur d’orange et le gin; remuer
  • Verser le mélange dans de petits verres remplis de glace concassée et ajouter 15 ml de porto rubis, en filet, sur le dessus.
  • Recouvrir d’une fine couche de glace concassée et garnir d’une tranche de citron, de petits fruits frais et de feuille de menthe.

=.=

S’inspirant des saveurs et des accords possibles du gin, Alexandre Gosselin nous a préparé des petits délices qui se font bien sur le BBQ accompagné d’un petit cocktail… ou deux!

=.=

Si tout, absolument tout, ce qu’Alexandre nous a préparé ce soir-là était excellent, la Capricieuse a eu un faible pour la soupe froide de maïs grillé. Le capricieux lui a volé un épi du BBQ…hummm.

Le jeune chef a vraiment impressionné la galerie avec ses recettes BBQ simples mais tellement bonnes!

=.=

C’est au 14e étage d’un appartement très épuré et luxueux que la présentation a eu lieu. On se sentais trop jet-set!

La vue de la terrasse était absolument superbe et irréaliste, pas souvent qu’on se retrouve sur une promenade en bois style Parc Canada avec du foin de chaque coté et … des gratte-ciel autour de soi!

=.=

Dans les verres ci-haut, les 10 aromatess qui composent le Bomabay: Amandes, graines de paradis, écorces de citron, réglisse, baies de genévrier, racines d’iris, racines d’angélique, coriandre, écorces de cassier et baies de cubède (ouf!)

Tous ces ingrédients donnent au gin Bombay Sapphire son goût unique en plus de nous donner le goût d’inviter du monde pour faire un BBQ et de faire un bon gros gin tonic avec plein de citron!

Vraiment, nous avons passé une superbe soirée sur la terrasse surplombant Montréal, à manger du BBQ et à boire des cocktails élaborés à partir d’une recette secrète vieille de 249 ans.

——————————
Bombay Sapphire

Dans les petits sacs, les meilleurs concombres!

Tout comme pour la conduite automobile (voir l’article sur le resto Apollo), il n’y a pas  non plus de partage de tâches lorsque vient le temps de faire les lunchs chez nous.

Tous les matins de semaine le Capricieux se lève et déjeune debout autour de l’îlot de la cuisine en préparant son lunch pour le dîner. Se faisant, il prépare également le déjeuner (oui oui!) ET le dîner de sa Capricieuse et ce depuis quelques années déjà.

Cette dernière se lève, péniblement – 2 heures plus tard – puis se traîne à l’ordinateur pour aller sur internet, ensuite elle se traîne à la douche, retourne sur internet, s’habille, internet…il y a un pattern ici…

Juste avant de partir sa Vespa, elle ouvre la porte du frigo et SAIT qu’à l’intérieur se trouve un sac de lunch comprenant:

Pour bien commencer la journée, son déjeuner avec habituellement un petit jus d’orange Tropicana (ou rien!) et 2 toasts au Nutella ou au beurre de peanuts (pré-toastées svp!)

Pour se rassasier le midi: un V8, des morceaux de concombre avec du poivre moulu, une sandwich à la dinde ou aux oeufs  (les oeufs dans un plat à pars et non entre les tranches!), un yogourt (yaourt pour les puristes!) et un « ptit sucré ».

Une collation avec ça? c’est sur! un contenant avec une pomme (déjà tranchée svp!) avec un peu de jus de citron pour pas qu’elle rouille.

Tout ça pour dire que lorsque Savoura nous a contacté pour faire l’essai de ses nouveaux « mini concombres », nous avons tout de suite pensé qu’ils seraient facile de les intégrer à nos lunch!

[lire: J’aurai ENFIN le temps d’écouter 2 minutes les nouvelles du sports le matin car je n’aurai pas à chercher un #$%& de contenant de plastique de plus et son #$%& de couvercle qui « fit » (le bout difficile). Au bout du compte je pourrais même être capable d’écouter Sport 30 au complet!]

Nous avons donc goûté aux fameux mini concombres et ils goûtent…les concombres! Leur principal attrait pour moi était clairement le gain de temps vu qu’ils n’ont pas besoin d’être coupés et mis dans un plat ou un sac Ziploc. Le coût est évidemment plus élevé qu’un concombre grandeur nature,  mais en plus du facteur tellement cuuuuute! proposé par ma blonde, une boîte-à-boire de jus d’orange est également plus chère qu’un 2L si on compare ça de cette façon.

En goûtant les concombres, je me suis dit que c’était trop facile de parler seulement de ce qui saute aux yeux, soit leur praticabilité et de là mon imagination c’est mise en marche.

Voyez-vous…

il existe un artiste en moi qui se réveille uniquement dans une cuisine: La seule place où je suis assez à l’aise pour créer.

En regardant les mini concombres dans leur boîte l’inspiration c’est emparé de moi sous la forme d’une salade mini-concombres-tomates-échalottes, disposée sur un carpaccio de concombre dans un verre à martini… ben quoi! On est inspiré ou on ne l’est pas!

Tadaaaam!

.=..

La recette de la salade:

  • 1 moyenne tomate coupée en dés
  • 3 échalotes coupées en petits morceaux
  • 4 mini concombres Savoura coupés en dés
  • 2 cuillères à table d’huile d’olive
  • 1 cuillère à thé de vinaigre de cidre de pomme
  • 4 feuilles de basilic frais
  • poivre moulu et fleur de sel au goût

Simplement mélanger le tout et servir dans 2 coupes à martinis recouverts de fines tranches de mini concombres (2 par verre).

——————————————-

En terminant, la petitesse des nouveaux chouchous de Savoura se prête très bien à la décoration des assiettes que vous présentez à vos invités, ils sont pratiques dans les lunch et vous font sauver du temps précieux sans perdre de goût ou de valeur nutritive.

Si nous avions qu’une recommandation à faire à Savoura? Pourquoi ne pas aussi proposer un gros sac comme les sacs de mini carottes? Je crois que les gens craqueraient littéralement.

Bref une collation santé qui nous a bien plu et qui a titillé notre imagination!