Archives de Tag: Piments

LA pâte

La recette qu’on vous présente aujourd’hui est un dépanneur high class, une pâte savoureuse, rapide à préparer.

Parfaite pour la semaine mais également en entrée ou plat principal d’une soirée entres amis, nous vous offrons notre recette de pâtes que nous cuisinons régulièrement depuis quelques années.

Ce n’est pas une création, nous avons trouvé cette recette dans un livre de Donna Hay, mais depuis nous l’en avons fait « notre ».

Aucun mérite pour cette recette, mais trop bonne pour ne pas la partager avec vous.

Nous avons surnommé cette recette: «  LA pâte »

Au départ c’était un peu une pastiche de Josée Di Stasio, puis tranquillement pas vite, c’est devenu officiellement son nom. Vous avez peut-être remarqué, si vous suivez nos essais culinaires, que nous avons quelques ingrédients fétiches et parmi eux il y a en tête: La roquette, le parmesan, le citron et bien sur l’huile d’olive… ce qui a rendu la recette qui suit, plus que parfaite pour les Capricieux.

Voici les ingrédients (pour 2 personnes):

  • Zeste d’un citron
  • 1/4 de tasse de jus de citron
  • 1/4 de tasse de câpres
  • 2 piment fort frais, tranchés finements
  • 2 gousses d’ail hachées
  • 2/3 de tasse de parmesan râpé
  • 2 tasses de roquette
  • poivre moulu
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 3 tasses de pâtes cuites (on suggère des linguines)

Pour la préparation:
*Notez que la sauce se prépare à peu près dans le temps que prennent vos pâtes à cuire.

  • Faire bouillir l’eau avec du sel, mettre les pâtes dans l’eau bouillante.
  • Aussitôt les pâtes dans l’eau, faire chauffer l’huile d’olive dans un poêlon à feu doux.
  • Une fois l’huile chaude, faire transpirer l’ail avec les câpres pour environ 2 minutes.
  • Ajouter le piment fort et laisser cuire 1 minute.
  • Ajouter le zeste de citron et le jus de citron et laisser mijoter, toujours à feu doux, pour 2 minutes maximum.
  • Mettre la roquette dans un grand bol, verser les pâtes égouttées sur la roquette.
  • Verser ensuite la sauce sur le tout et bien mélanger.
  • Ajouter le parmesan sur les pâtes avec le poivre moulu
  • et voilà!

Vous obtiendrez un mélange de saveurs et de goût qui s’unissent d’une façon étonnante pour satisfaire vos papilles gustatives. Le piquant du piment fort avec le goût sur du citron, le salé des câpres et du parmesan, sans oublier bien sûr l’amertume de la roquette…

Cette pâte est notre confort food, notre dépanneur et même après l’avoir fait 100x nous en sommes toujours fous!

Bon appétit!

Sandwich Ricardo version Capricieuse!

Il était une fois une émission de Ricardo&Friends (en anglais à Food Network) où celui-ci préparait un pique-nique pour ses convives. À la vue de l’immense sandwich qu’il préparait, Mme Capricieuse enregistra rapidement l’épisode dans le but de la reproduire plus tard. (Lire: « a l’air tellement bonne que j’vais enregistrer l’émission pour que mon Capricieux m’en fasse une quand j’en ai envie! »).

– Je crois chers lecteurs, que vous commencez à voir un certain pattern!

Revenons au sandwich maintenant. Il y a environ un an, après avoir ré-écouté l’enregistrement de l’émission, j’ai effectivement le goût de m’essayer à reproduire l’immense sandwich. Il s’avère que nous sommes l’avant-veille de notre première course de Bateau Dragon de l’année et que nous planifions nos repas du weekend, la sandwich sera parfaite!

On achète du stocks pour en faire deux [on a peur d’en manquer!], on écoute aller-retour l’émission pour prendre les ingrédients en note et la veille on commence l’assemblage. Le résultat fait saliver instantanément et nous nous apercevons assez rapidement que nous serons loin d’en manquer! En effet, le lendemain nous avons nourri la moitié notre équipe de 20 personnes pour le dîner et il en restait pour une entrée du soir! Oups!

Cette année nous avons décidé que pour la compétition, nous reprendrions la tradition. Nous avons donc mandaté une bonne amie des 2Capricieux pour acheter 2 grosses miches…et les miches arrivèrent grosses et pas à peu près! Chaque miche représentait les 2 que nous avions utilisées l’année précédante et nous avons presque manqué de « stock » lors de l’assemblage. Oui, oui, vous avez bien lu, le Capricieux a mal calculé à la baisse, du jamais vu! Peut-être s’en vient-il raisonnable?? [À retenir: le « peut-être »].

Cette année encore nous avons pu faire déguster un bon morceau à tous les membres de notre équipe et il en est resté pour le soir! Si le résultat fût meilleur que l’année d’avant, la grosseur du pain a fait que la sandwich était moins impressionnante car il y avait moins d’étages. Lors de vos essais nous vous suggérons donc de prendre une miche de grosseur normale :)

Voici alors la recette pour cette délicieuse sandwich de course:

INGRÉDIENTS

  • 1 grosse miche de pain de campagne.
  • 10 tranches de jambon de campagne.
  • 10 tranches de dinde.
  • 20 tranches de salami (épicé ou pas).
  • 2 zuchinis
  • 1 grosse aubergine
  • 3 piments rouges
  • 3 piments oranges
  • 3 piments jaunes
  • 1 boule de mozzarella di bufala
  • 4 tasses de roquette
  • Basilic frais ou séché
  • 2 branches de thym frais ou séché
  • 1 tasse de persil plat
  • 3 cuillères à soupe de beurre température pièce
  • 1 citron ou 1 orange
  • huile d’olive

PRÉPARATION

  • Couper les piments en 2 ou 3 parties verticalement
  • Couper les Zuchinnis sur le long en tranche mince d’environ 1/8″ d’épais
  • Couper l’aubergine en rondelle d’environ 1/4″ d’épais
  • Bien badigeonner les légumes avec de l’huile d’olive pour ne pas qu’ils brûlent
  • Faire rôtir les légumes sur une plaque au four ou directement sur le BBQ, les piments doivent être presque noirs au complet pour en enlever la peau une fois refroidis
  • Mettre les tranches de zuchinnis et d’aubergine dans un plat hermétique avec le zeste d’un citron ou d’une orange ainsi que le jus du fruit choisit et remiser au frigo pour au moins 3 heures.
  • Mettre les piments au froid également dans un autre contenant et laisser refroidir 3 heures également.

*Note: Pour une dégustation le samedi, nous préparons généralement les légumes le jeudi soir et nous assemblons le tout le vendredi soir.

ASSEMBLAGE

  • Prendre votre grosse miche, enlever environ 3/4″ sur le dessus, garder précieusement le morceau qui en résulte, il servira de couvercle à la fin du montage.
  • Enlever presque toute la mie à l’intérieur du pain, en fait vous enlevez celle qui vient presque tout seul lorsque vous « creusez » avec vos mains.
  • Beurrer l’intérieur de votre miche ainsi que la parti avec mie de votre couvercle. Ceci évitera que le sandwich se mouille trop vite.

Le truc maintenant pour l’assemblage est de faire des étages différents.

  • Exemple: piments rouge-jambon-roquette, aubergine-salami-thym, piment jaune-mozzarella du bufala-dinde, persil-zuchinnis-jambon, etc…
  • Il est très important de bien compresser vos étages pour que tous les ingrédients restent en place lorsque vous couperez votre sandwich, ne craignez pas d’en mettre un peu plus haut que le niveau supérieur de la cavité que vous avez fait dans votre miche et ensuite mettre le couvercle.
  • Emballez ensuite dans un papier d’aluminium et mettre au réfrigérateur pour au moins 3 heures, elle  peu être consommé le jour même et sera tout aussi excellente le lendemain.

Voilà! Tout ce qui vous manque est un bon couteau pour servir vos convives et une planche à couper est suggérée si vous ne prévoyez pas avoir de table à porter de la main.

Bonne dégustation!

P.s. 1 –  Vous trouverez la recette originale ici!  (Bon on savait pas qu’elle était en ligne alors notre recette varie peut-être de l’originale puisqu’on l’a réécrit par coeur!)
P.s. 2 –
Pas de commentaire sur la différence de look de nos sandwichs svp! :p  (comme on a dit plus haut, nos miches étaient tellement larges qu’on a manqué de stock hahaha)

Du japon à la Thaïlande

Voici un parfait exemple de la cuisine des 2Capricieux qui aurait pu risquer de ne jamais être reproduit.

Il arrive très souvent qu’on mélange quelques restants avec des ingrédients frais du frigo pour ne les perdre. Plus souvent qu’autrement il en résulte de belles surprises!

On adore inventer et cuisiner avec ce qu’on a sous la main, nous voulons se servir du blog pour partager nos inventions et en même temps, les archiver afin de pouvoir les reproduire et qu’elles deviennent d’éventuelles classiques.

Un des plus beaux exemples récents est ce poulet asiatique, qui passe d’un teryaki japonais à un poulet Thaï au miel.

Nous servons habituellement du poulet teryaki en accompagnement lors de nos souper sushis. Comme nous avons l’habitude d’en faire plus que moins, nous sommes resté avec une bonne quantité de poulet. J’avais prévu les passer en lunch pour ma Capricieuse mais celle-ci réclamait un poulet plus sucré. C’est ainsi que j’eut l’idée de faire revenir le poulet dans le miel et le reste est venu naturellement.

Un succès à refaire!

————————-
Les ingrédients?

– Restant de haut de cuisse de poulet désossés et marinés et cuits dans une marinade teryaki commerciale (Souvenirs de Kobe, Choix du président pour être exact).
– 1 piment rouge en julienne
– 2 carottes en julienne
– 1 zuchinni en julienne
– 1 morceau de gingembre frais (moitié rapé – moitié en morceaux)
– 2 cuillères à soupe de miel
– 1 cuillère à soupe de graines de sésame
– 1 cuillère à soupe d’huile de sésame.
– Jus d’un demi citron

Au cas où vous aimeriez faire le poulet seul, voici la recette: Faire mariner le poulet 4 heures au frigo dans la marinade et faire cuire à 300 pendant 2 heures dans un plat allant au four, couvercle fermé.

Pour la préparation:

– Faire revenir les légumes avec l’huile de sésame à feu moyen-élevé jusqu’à encore croquants
– Ajouter le poulet Terriaki préalablement mariné et réduire le feu à moyen et ajouter le miel et les graines de sésame
– Servir seul ou avec du riz collant aussitôt le poulet chaud en ajoutant le jus de citron juste avant de servir.

Voilà! aussi simple que ça!

Bon appétit!