Archives de Tag: Pâtisserie

Bistro Lustucru et… L’épicerie!

EAVB_ICYZUUZJTD

Première fois que nous sommes invités officiellement à l’ouverture d’un restaurant…

…ou peut-être la première fois qu’on accepte d’y aller?

Ça peut avoir l’air comme si nous sommes des habitués de ce genre d’activité… mais non! Je dois avouer que ce n’est pas vraiment notre moment préféré pour découvrir un resto. Mais pas du tout.

Et pour dire vrai, ce soir-là j’ai eu l’impression de suffoquer un peu dans cette marée noire de monde sans parler que j’ai eu l’impression de n’avoir vu que la pointe de l’iceberg de ce nouveau bistro: Lustucru.

==

Par contre la foule ne me fait pas peur alors j’ai pris le temps de regarder un peu les airs de l’endroit, je m’y suis plue.

Le local est simple, tout en long, avec au fond une mezzanine pour accueillir des groupes. La devanture du bistro est faite de grandes portes coulissantes, ce qui permet d’ouvrir pleine grandeur.

=.=

=.=

Le gros élément de décoration aux murs, c’est l’utilisation d’immenses tableaux verts… même si ça semble déjà vu, je les ai trouvé originaux et bien utilisés.

Contrairement à certains restaurants où l’ardoise est souvent difficile à lire, ici l’espace dégagé rend le menu très facile à décrypter. De plus, on n’hésite pas à l’écrire deux fois plutôt qu’une, parfait pour les gens à l’arrière.

J’ai beaucoup aimé les petites touches industrielles dans le décor.

=.=

Le menu du Lustucru est élaboré selon le principe de la cuisine du marché, c’est à dire en fonction de la disponibilité des produits de saison.

J’aime ce genre de menu car il varie souvent… mais pas trop non plus! On veut que nos futurs favoris restent à l’affiche!

=.=

La spécialité du restaurant est le bar à cru… on peut donc penser qu’il deviendra un incontournable pour un bon tartare, yé!

J’aurais eu envie d’échantillonner le tartare de cerf dès ce soir-là mais l’achalandage était tel qu’il était impossible (ou presque) de trouver et une place assise, et un serveur.

Étant donné que c’était l’ouverture, nous avons eu droit à quelques bouchées mais pas assez pour avoir une vraie idée de l’étendu du savoir-faire des chefs Iannick Lessard et Guillaume Vignola. Nous reviendrons!

Et puis dans le resto où l’on peut normalement accueillir 86 personnes, la foule était très dense. Trop dense. (oui, je me répète)

On se rassure par exemple, la foule ne sera pas toujours aussi intense! Je pense vraiment que Lustucru sera un p’tit resto de quartier vraiment agréable à découvrir et petit plus: il y a un spécial après 22h, super pour ceux qui aiment manger tard!

———
Bistro Lustucru
5159, Avenue du Parc
Montréal
H2V 4G3

514 439-6701

L’épicerie

Si nous étions invités à l’ouverture du Lustucru, c’est aussi qu’on nous avait demandé d’accorder une entrevue à l’émission L’épicerie!

le Capricieux ne pouvait se libérer,  j’ai dû y aller seule… ouf!

=.=

Je croyais avoir le temps de développer un p’tit stress avant l’entrevue… mais à peine 2 minutes après mon arrivée sur place, j’étais déjà assise au bar avec l’animatrice Johane Despins! Les choses bougent vite et c’est mieux comme ça.

Nous avons jasé de l’influence des blogueurs et des médias sociaux dans le monde de la gastronomie et tout de suite après notre entretien, nous nous sommes assises à table avec deux autres blogueurs, dont Christelle. Avec eux, nous avons poursuivi la conversation autour de twitter et de la passion de bloguer.

Une chose est sure, nous aurions pu continuer des heures et des heures à jaser mais, comme nous sommes avant tout des épicuriens… il fallait bien aller goûter à ces petites bouchées là!

P.s. L’émission devrait passer en octobre!


De croissants et d’amandes

Bon matin tout le monde! Le samedi matin d’un long weekend, n’est-ce pas priceless?

De temps en temps nous aimons bien se faire un p’tit plaisir sucré le matin et nous allons nous chercher des croissants.  Un jour mon amoureux est arrivé avec une grosse nouvelle: « J’ai entendu dire à la radio qu’il y a une pâtisserie dans le coin de Beaubien qui fait les MEILLEURS croissants chocolat-amandes!! » (un de nos pêchés-mignons respectifs)

Il n’en fût pas plus pour qu’il s’empare du portable et se mette à faire des recherches intensives sur google! Mais quoi chercher…lorsqu’on a aucune idée ce qu’on cherche! « pâtisserie+meilleurs croissants amandes+montréal » humm ok non! Peu probable d’avoir notre réponse avec ces critères!  ¨pâtisserie+Beaubien¨ et ¨croissants amandes+montréal » toujours sans résultats concluants! Ceux qui me connaisse savent qu’après quelques minutes, j’étais un ti-peu exaspérée (pour les autres: ma patience peut être courte, parfois!!)

Finalement les résultats furent peu fructueux mais mon Capricieux était bien déterminé à trouver cette caverne d’Ali Baba en beurre. Comme nous devions aller au Marché cette journée-là, nous avons décidé de faire un bout sur Beaubien à la recherche de la pâtisserie mystère (lire ici: j’étais captive dans l’auto). Avec comme mission de trouver les MEILLEURS croissants, je fûs mandatée de regarder toutes vitrines du côté gauche de Beaubien et lui, de droite. Après un moment ma patience atteint vraiment son bout « ÇA SUFFIT! On s’en fou des croissants aux chocolats!! » et BANG! Devant mes yeux je vois la boulangerie de Froment et de Sève et nous savions immédiatement que c’est de cet endroit que l’animateur de radio parlait.

Et si nous avions googlé boulangerie au lieu de pâtisserie nous l’aurions trouvée immédiatement!

Conclusion: Ils étaient plus qu’excellents. Une belle texture, le dessus recouvert très généreusement de morceaux d’amandes et bien remplis de chocolat et de pâte d’amande. En plus des croissants, les autres produits avaient l’air succulent et nous avons définitivement l’intention d’y retourner.

MAJ:
Après avoir lu mon billet mon Capricieux a sauté dans la voiture direction Beaubien Est. Qu’est-ce que je vous disais, nous avons définitivement l’intention d’y retourner ;)

————————
Boulangerie de Froment et de Sève
2355 Rue Beaubien E
Montréal
H2G 1N3
514 722-4301

Gelati et Macarons

Amateurs de dessert levez la main!

J’adore manger un p’tit sucré (comme je l’appelle) après le souper. J’ai pas besoin d’un gros dessert mais juste de me mettre un p’tit carré de chocolat sous la dent ou un biscuit ou un bol de fraises on dirait que ça met vraiment un terme à mon repas. J’imagine aussi que je ne suis pas la seule à apprécier le retour de l’été qui annonce le retour des gelati hein? C’est justement à cause d’une fringale gelato que nous avons découvert le point G.

Par une journée ensoleillée de la fin mars, température frôlant le 8C, on se baladait tranquillement sur la rue Mont-Royal lorsque l’appel de la première gelato de l’année se fit entendre. Comme par hasard nous nous trouvions juste du côté opposé de la rue du Point G. J’avais déjà entendu parlé de l’endroit alors nous sommes traversés voir ce qu’ils avaient à nous offrir. L’endroit est petit mais les couleurs vives nous annoncent l’expérience gourmande qui nous attend. Devant nous se trouve un comptoir de macarons hallucinants avec les couleurs riches et saturées qui nous font baver d’envie. Comme nous étions là pour une crème glacée nous nous sommes concentré sur le choix offert. Des saveurs très originales nous attendent telles que la glace au pain d’épices, la glace à l’abricot et au romarin, la glace à base de yogourt de brebis et sureau sauvage et le plus spécial de tous d’après moi: le sorbet à l’ananas et au basilic! C’est ce que mon amoureux a choisi et je l’ai trouvé pas mal plus courageux que capricieux, je l’avoue!

Juste avant de partir je n’ai pu résister à la tentation de me rapporter un petit macaron.

Je suis tombée sous le charme de la saveur caramel et fleur de sel, un mix qui ne m’a jamais fait défaut. J’adore le macaron, je trouve que c’est simple comme plaisir, 2 bouchées ( pour dire vrai: 1 pour lui, 4 pour moi) et mon besoin de sucré est rassasié. J’adore aussi les couleurs vibrantes et les saveurs originales mais par dessus tout, je trippe vraiment sur les textures que nous offre le macaron. La première fois que j’ai goûté à ça j’ai été littéralement flabergastée, rien de moins! Je m’attendais à une sorte de biscuit sec fait de meringue dure et une mince couche de crémage…rien à voir avec le petit gâteau granuleux et moelleux à la fois!

Et voilà que c’est Pâques, nous avons décidé d’acheter une vingtaine de macarons pour la famille et 2 petits poussins pour les enfants, en espérant qu’ils deviennent adeptes du macaron eux aussi! 

Ah oui et il est bien de savoir que le Point G offre en plus des gelati et des macarons, des gaufres sucrées et salées qui semblent divines, de quoi se régaler encore plusieurs fois!

———————–
Le point G
1266 rue Mont-Royal Est
Montréal
H2J1Y3
514 750-7515