Archives de Tag: Pas cher

La madre de Marío

pain au maïs, patatas et chorizo pour le p’tit dej!

J’ai profité de la visite de mon amie et de sa fille pour – enfin – tester le brunch du restaurant Madre sur la rue Masson. Ce petit resto figure parmi les 3 restaurants du chef Marío Navarrete Jr.

J’avais vraiment hâte de goûter à la cuisine nuevo latino que propose le chef dont la renommée rayonne sur Montréal. Si vous êtes enfin tannés des Cora et autres restos à déjeuner avec-un-jeu-de-mots-d’oeuf-dans-le-nom, bravo, vous êtes au bon endroit.

 width=.=

En mettant les pieds dans le resto, mon coeur se brise. Il n’y pratiquement personne!  Détrompez-vous, on aime les secrets bien gardés qu’on chérit et qu’on garde pour soi mais ce petit trésor mérite d’être découvert et apprécié de tous!

Perso j’ai eu un tel coup de coeur pour ce brunch, qu’une semaine après je pensais encore à mon déjeuner du Madre. (J’ai dû en parler à tous ceux qui ont croisé mon chemin entre temps!)

Il est possible d’observer la cuisine à travers de grandes vitres. On m’a proposé d’y entrer avec un grand sourire mais je ne voulais pas déranger.

Le service était très attentionné, rapide et courtois!

Au menu, 7 choix de plats originaux, sans être trop dépaysants. Quelques à-côté de fruits et de patates rôties pour ceux qui voudraient personnaliser leurs assiettes. Les prix sont plus que raisonnables, tournant au autour de 15$.


> Délicieux à-côté de patates rôties et aioli


> Que se cache-t-il sous cette émulsion?

J’ai choisi les oeufs pochés et bulles de Chorizo qui consistaient en deux oeufs pochés (ça le dit!) servis sur un lit d’oignons caramélisés et déposés sur un généreux pain brioché maison avec des morceaux et une émulsion de chorizo.

J’ai adoré mon plat et c’est certain que, lors de ma prochaine visite, c’est exactement ce que je reprendrai!


> Sur la table, un panier de corn-bread maison.

En plus de nous offrir un panier de pain maison, un autre petit détail fût très apprécié des amies qui aiment jaser: le café filtre offert à volonté!


> J’aime vraiment le contraste du caviar sur les oeufs blancs!

Ma copine a vraiment apprécié ses oeufs pochés, caviar et saumon fumé sur une tortilla de patatas! Les portions sont généreuses mais en même temps d’une belle simplicité. On a mis l’emphase sur le goût et ça paraît!

La délicieuse limonade au maïs pourpre, quelques tranches de pains briochés ainsi que de petits fruits ont fait le bonheur de la meilleure amie de Barbie.

À noter qu’il y a une mini épicerie où vous pouvez acheter quelques plats faits maison, emballés sous-vide, et autres produits  de style péruvien!

Qu’attendez-vous? allez-y!

Madre
2931 masson
Montréal
H1Y 1X5

514 315-7932

À la soupe!

y a de ces endroits où l’on va une fois, six fois

… vingt fois même! De ces endroits dont on ne parlera jamais sur ce blogue. Du petit boui-boui que l’on juge trop « ordinaire » pour en faire un billet mais qui nous dépanne les soirs de semaines, au café que l’on adore et fréquente tous les jours mais qui finit toujours par tomber dans les limbes des billets non achevés.

Des endroits comme ça, j’en ai des tonnes!

.=

Pour moi Soupesoup, c’est un peu comme un repère où je peux me terrer un dimanche après-midi avec un bouquin, un petit combo et… la paix. Le genre d’endroit où je laisse mon blogue à la maison, et ça me plaît.

Avant, j’aimais m’installer à la succursale de St-Viateur, partager ma table avec des inconnus qui murmurent leurs histoires de la veille pendant que je respire un grand bol de solitude allégée.

.=

=.

Lorsque j’ai changé de quartier, une des premières choses que j’ai remarquées, est le SoupeSoup au coin de la rue. Ça m’a réconfortée. Beaucoup.

Depuis peu, Caroline Dumas, la charmante dame à qui l’on doit ces petits restos, nous permet de ramener une partie de ce réconfort à la maison. 65 soupes, 40 salades et 40 sandwichs… il  ne vous manquera que la table commune et les amoureux qui se dévorent des yeux!

Il existe plusieurs succursales pour déguster les bonnes soupes et sandwichs du SoupeSoup mais voici celle où les photos de ce billet ont été prises:

SoupeSoup
2800, rue Masson
Montréal  H1Y 1W7

514 315-5501

Parada 22

Le bonheur, c’est un café chaud et l’internet gratuit

Cet été, sur un coup de tête, je suis partie à San Francisco. Sans plans réels et surtout sans attente. La ville m’a complètement charmée, voire bouleversée. Voyager seule nous fait tellement voir les choses d’une autre façon!

Évidement j’y ai pris une tonne de photos alors, si vous en avez envie, je vous pourrais vous en présenter quelques-unes dans les semaines qui suivent.

Mais aujourd’hui je vous emmène… à Puerto Rico (kind of)

En voyage j’aime m’imprégner du lieu et prendre mon temps partout où je passe.  Cette journée-là j’explorais le fameux quartier coloré: Haight and Ashbury. Reconnu jadis comme LE quartier hippie (peace and love bébé!), il est bourré de boutiques vintages et moi j’aime le vintage.

J’errais tout bonnement, photographiant les rues tout en prenant le temps d’entrer ici et là à la recherche de petits trésors seconde main – ou pour dire vrai, je me cherchais désespérément une robe de bal des années 80 mais ça, c’est une autre histoire.

Puis j’ai eu faim, mais surtout soif, et c’est comme ça que je me suis mise à chercher un café où je pourrais casser la croûte. Et sans trop réfléchir, c’est chez Parada 22 que j’ai décidé d’entrer. Petit resto portoricain simple et chaleureux qui, malgré ses couleurs assez criardes, se fond au décor de son quartier multicolore.

Le menu est collé sur un mur et je jette mon dévolu sur un sandwich au poulet, oignons caramélisés et fromage (en fait, je prends exactement la même chose que l’homme devant moi, qui semble être un habitué.) Pour boire je choisis un coke puisqu’un pichet d’eau et des verres sont dispo en libre service (comme dans pas mal tous les petits cafés du coin.) Un détail que j’apprécie beaucoup d’ailleurs car il fait chaud!

Je m’assois et j’inspire… re-la-xe. Après toute cette marche, un petit break est bienvenu. Petit plaisir: la bouteille de Coke qu’on me sert est en vitre et glaciale. pschh haaa! (son du décapsuleur et de ma première gorgée désaltérante, ouin.)

Je mets très rarement des photos de gens sur ce blogue, surtout sans leur consentement, mais cette jeune femme me faisait craquer. Elle ne faisait pas que lire, mais elle dansait sur son banc au son de la musique en claquant des doigts… je ne suis même pas certaine qu’elle s’en rendait compte!

Et j’ai trouvé ça beau.

Mon sandwich dans toute sa splendeur et dans sa déliciosité (ça devrait tellement exister comme mot ;) ) Comme on voit c’est très simple comme bouffe, quoi que certains plats sont un peu plus étoffés, mais à peine. Le tout est servi dans des plats et ustensiles compostables, sinon le reste se recycle, car à SF on est très conscientisé et responsable de ce côté.

L’endroit est chaleureux, offre le free wifi, une bonne bouffe chaude et me permet d’allonger mes pauvres jambes endolories par les heures, et les heures de marche à arpenter les rues de la ville.

Parada 22 est un petit café où je retournerais régulièrement si j’étais dans les parages. La bouffe est honnête, semblerait-il assez typique et surtout vraiment pas chère (moins de 10$ par plat). Évidement ce n’est pas LE resto qui vaut la peine d’acheter un ticket d’avion pour vous y rendre immédiatement!

Cette petite découverte inattendue fait partie des 1001 raisons pour lesquelles j’ai eu le plus gros des coups de coeur pour la ville de San Francisco… et pour lesquelles j’aime voyager par la bouffe.

Adios!

———–
Parada 22
1805 Haight St,
San Francisco, CA 94117
USA

(415) 750-1111

Aloo!

Allo Aloo!

Rien de plus plaisant que de partager la bonne bouffe de chez Malhi, sans contredit le MEIIILLLEUR restaurant indien du monde et cela adonne bien, il est à deux coins de chez nous!

Je me permets de modifier et d’enrichir ce billet que nous avions écrit l’année dernière. À cette époque nous débutions notre blogue et nous n’avions qu’écrit deux lignes pour vous parler de cet établissement. C’est clairement pas assez!

Et puisque nous allons chez Malhi régulièrement (lire en moyenne une fois par semaine!) nous sommes bien placés pour en parler en long et en large.

Chez Malhi c’est non seulement bon, c’est aussi peu dispendieux et la formule est très conviviale, basée sur le partage des plats. Bien sur, nous sommes coupables de prendre le tout en take-out la plus part du temps. (on est vraiment des adeptes du take-out hahaha!)

On vous conseille nos plats préférés:

Aloo Tiki: Purée pommes de terre, oignons, corriande fraiche, servi avec une sauce a la menthe et yogourt. Un délice à ne pas manquer!

Aloo Gobi: Le plat préféré de la Capricieuse, des choux-fleurs avec pommes de terre, tomates fraîches,  gingembre, épices indiennes. Ce plat est peut-être plus épicé pour les non-initiés.

Poulet Tikka ou Tikka Masala: Le poulet Tikka c’est en fait du poulet tandoori désossés, il est servi comme une brochette grillée. Le tikka masala c’est le même poulet mais servi dans un curry très goûteux avec des oignons, du piments de la crème 35% et des épices indiennes. Excellent!

Poulet Au Beurre: Le nom le dit: Poulet et beurre, m’enfin pas vraiment, c’est plus de la crème et de la tomate avec des feuilles de methi.. et c’est bon!

On aime aussi les curry au boeuf ou à l’agneau et le saag paneer.

Il vous faut penser aussi à intégrer du riz (biryani végé=yum!), et les classiques: samosas aux légumes et, bien sur, le pain naan! Un petit à côté sympa: Les pakoras aux légumes, de petites boules de légumes frits vraiment délicieuses.

Il va bien sur en rester, surtout si vous êtes juste deux, mais ça fait des lunchs à rendre jaloux tous vos collègues de travail le lendemain. Si vous mangez sur place, demander un doggy bag, ils se feront un plaisir de vous remettre des contenants pour emporter.

Ah oui! Si comme nous, vous décidez de prendre pour emporter, surveillez bien votre commande car ils se trompent souvent!

————————
Malhi Sweets
880, Jarry West
Montréal
H3N 1G9
514 273-0407

I heart U, Névé

Ce weekend nous avons eu de vraies journées de printemps! Enfin!

Comme mon Capricieux était mal en point, j’ai décidé d’aller arpenter les rues avec ma caméra et ainsi profiter des beaux rayons de soleil et du ciel bleu. Dans ces temps-là j’aime bien m’accompagner d’un bon et gros latte.

Dans ces temps-là je passe au café Névé!

Névé est situé dans le quartier portugais, sur Rachel. C’est vraiment un endroit génial pour y passer ses journées, en tout cas si j’étais pigiste, j’en ferais certainement mon QG armée de mon laptop! Si vous êtes amateurs de vrais bons cafés, (parce que sérieusement leur latte est dangereusement bon), il vous faut absolument adopter l’endroit à votre tour.

Et puis on est tellement tanné des chaînes à-la-Starbuck! De un, on veut encourager les petits entrepreneurs montréalais et de deux, on veut être servi par des connaisseurs qui prennent leur produit au sérieux et avec amour!

Third Wave Coffee ça vous dit quelque chose?

The first wave of American coffee culture was probably the 19th-century surge that put Folgers on every table, and the second was the proliferation, starting in the 1960s at Peet’s and moving smartly through the Starbucks grande decaf latte, of espresso drinks and regionally labeled coffee.

We are now in the third wave of coffee connoisseurship, where beans are sourced from farms instead of countries, roasting is about bringing out rather than incinerating the unique characteristics of each bean, and the flavor is clean and hard and pure.

Jonathan Gold, LA weekly

=.=

=.=

Le café Névé ouvre ses portes à 8h le matin (sauf le dimanche) et on peut y trouver des p’tits déj oeufs-bacon, gaufres, bagel au saumon fumé et fromage à la crème. Pour les dîners c’est sandwich, wraps et salades et…soupe à l’oignon pour vraiment pas cher et super bon! Vous trouverez aussi des muffins, biscuits et gâteaux tout au long de la journée.

Je trouve que ça serait top s’ils pouvaient ajouter une petite terrasse!

=.=

Je vous conseil vraiment de passer au Café Névé si vous appréciez les bons espressos, ou cafés filtres, servis par des baristi qui méritent vraiment leur titre (le propriétaire, Luke Spicer, c’est classé 6e au dernier Eastern Regional Barista Championship!) et en prime un cool latte art pour vous faire sourire. Si comme moi vous tombez en amour avec la place, vous pourrez acheter leur café pour en faire à la maison!

… j’avoue que je préfère grandement me rendre sur place et leur laisser faire le boulot :D

—————
Café Névé
151 Rachel E.
Montréal
H2W 1E1

514 903-9294

¡Dos cervezas, por favor!

Avec le froid qui nous envahit, vous avez tendance à partir dans le sud?

Pas nous!

Nous allons plutôt manger chez Chipotle & Jalapeno, un petit restaurant mexicain situé dans le Village. Vous trouverez dans ce petit resto, une ambiance chaleureuse et des arômes à vous faire oublier l’hiver.

Ce qu’on aime de l’endroit c’est qu’il est toujours plein d’hispanophones tant du côté du personnel que de la clientèle. Pour nous, c’est un signe que l’authenticité de la nourriture sera au rendez-vous. De plus, même si le restaurant est minuscule, on aime l’ambiance conviviale et étrangement moderne des lieux.  En bas se trouve la salle a manger et au premier, une superbe petite épicerie où l’on trouve tous les ingrédients nécessaires pour faire une bonne cuisine mexicaine maison, en plus de desserts et pains faits maison. De petits objets d’artisanat sont aussi à vendre.

Côté prix c’est plus qu’abordable, on navigue entre 5$ pour l’entrée et 7.50$ pour les plats principaux, pas cher et la qualité de la nourriture y est.

Nous avons beaucoup aimé la soupe tortilla servie avec une bonne tranche d’avocat et une noix de crème sure. On peut facilement déceler le goût fumé du Chipotle! Une soupe vraiment réconfortante qui augure bien pour le reste du repas.

Un incontournable: La guacamole!

Dès que le plat de guacamole (une purée à base d’avocat, d’oignon, de piment, coriandre, tomates et citron vert) se pointe à votre table, ça y est l’été arrive dans notre bouche!

On prend une gorgée de Dos Equis bien froide et les vacances commencent, Ole!

Dans ce quesadillas au poulet, comme dans chaque plat dégusté, on sent la fraîcheur des aliments et le piquant des piments. Un truc qu’on aime particulièrement c’est l’odeur et le goût de la coriandre fraîche.

Bien que le menu soit simple, il est assez diversifié et offre toute une variante autour de la tortilla. De plus il y a une ardoise au mur qui propose des plats du jour comme par exemple une excellente paella.

Si vous aimez la nourriture pimentée et pleine de soleil, si vous avez envie d’un bon repas réconfortant qui ne vous mettra pas sur la paille, vous sentir en été même en hiver.. alors nous vous conseillons sans hésiter ce petit trésor mexicain!

————————

Chipotle and Jalapeno
1481 Amherst Street,
Montreal
514 504-9015

Poutine de luxe

Le débat sur la meilleure poutine est pas mal réglé dans notre maison.

La palme est bien sure remportée par la poutine de mon Capricieux, puis viens celle du Ashton!

Oui oui je sais le Ashton pour les Montréalais, c’est ben overrated!

On va stopper le débat Ashton tout de suite car de toute façon il en n’est pas question (et anyway, c’est la meilleure, point.)

Lors de mon arrivée à Montréal j’avais souvent des craving poutine à 3h du matin, j’avais alors adopté la poutine de la Banquise. Oui, elle est bonne mais j’y allais car c’était la plus proche du Ashton que j’avais trouvé. Un moment donné je me suis tannée car ce n’est pas du Ashton alors tant qu’à manger une pout, je n’ai pas envie d’un substitut mais d’une que je vais apprécier vraiment. (Wow c’est du sérieux le choix d’une poutine!) Je dois aussi dire que je ne trippe pas vraiment sur le service de la Banquise (demandez à mon chum, c’est pire!) et que le bruit est juste insupportable.

BREF!

J’ai trouvé un poutine que j’aime vraiment beaucoup, assez pour la qualifier de la MEILLEURE à Montréal jusqu’à temps que j’en trouve une autre (Parlez-moi pas de la poutine au foie gras du Pied de cochon, je déteste le foie gras…I know! personne comprend ça)

Alors l’endroit où est hébergé LA MEILLEURE frites+sauce+crotte de fromage est, Tadaam! Patati et Patata.  Ce qui la rend unique? Je crois que le secret est dans la sauce…au vin rouge! D’ailleurs, il n’y a pas que leur poutine qui est excellente, dans ce petit resto exigu se trouve des salades et des burgers tout aussi bon.

Sachez que l’endroit est toujours surchargé donc vous devrez être patient si vous voulez une place assise, personnellement je n’attends jamais d’avoir une table et je prends pour emporter. Si vous voulez une poutine à 3h du mat, oubliez ça aussi le resto ferme relativement tôt (minuit si je ne m’abuse.) Alors descendez Rachel et rendez-vous…à la Banquise!

*oui quelqu’un sort du resto avec un oreiller

————————

Patati et Patata
4177 blvd Saint-Laurent
Montréal
H2W 1Y7

514 844-0216‎

Elvis déjeunerait ici, sans doute

Y a des matins comme ça où l’envie nous prend d’une bonne dose de gras pour déjeuner: Les lendemains de veille par exemple, j’dis ça de même.

2 oeufs, bacon, saucisses, verre d’eau, pancakes, bines dans l’sirop, tites patates, verre d’eau, toasts bien beurrées, café, jus d’orange, tranche de pamplemousse (pour la conscience), ambiance retro, banquettes brunes, verre d’eau, service courtois, 3-4 Macbooks, 2 clônes de Xavier Dolan et uuuune souris ver-er-te ♪♪   Oups, non! pas de souris! Ne partons pas de fausses rumeurs!

« Excusez-moi, On pourrais-tu avoir un pichet d’eau svp? »

[Bois une grosse gorgée: Aaaah!]

Ce qu’il fait chaud ici, la bouffe est salée à fond et nous sommes complètement déshydratés mais dieu que c’est bon! Ici c’est chez Dusty’s là où l’on sert les meilleurs déjeuners du coin depuis 1949 et où, j’imagine, l’on puisse les servir pour si peu cher étant donné qu’on est rentré dans notre budget déco depuis belle lurette.

J’adore ce petit resto de quartier sur avenue du Parc coin Mont-Royal (à quelques pas de La Buvette sois dit-en passant, oui on va faire un post là-dessus bientôt!). La bouffe est simple, honnête et vraiment peu chère. C’est pour cette raison qu’on fréquente l’endroit, l’authenticité du décor et le sourire sympathique des serveuses en plus.  Si vous voulez manger sur la terrasse soyez prêts à attendre un peu qu’une place se libère mais le roulement se fait assez bien.

Dusty’s offre un petit menu assez rempli quand même, pour déjeuner vous trouverez 18 sortes d’omelettes dont les prix varient entre 5.50$ et 9.50$. Les oeufs sont entre 4$ et 11$ et les assiettes de fruits (bien sur que le resto offre quelques options santés, quand même!) entre 1.50$ ( pour une tranche de pamplemousse) et 10.50$ (pour une assiette de fruits et yogourt). Pour ceux qui aime boire du café le matin, pour 1.50$ vous avez un café filtre à volonté, super lorsqu’on y va avec une amie de fille et qu’on y flâne jusqu’à 14h. Comme l’endroit est grouillant de monde, vous aurez peut-être à vous faire remarquer plusieurs fois avant d’avoir votre refill mais bon, faut pas être pressé hein! Il y a aussi des sandwichs et des burgers mais nous n’avons jamais essayé l’endroit autre que pour les breakfasts.

Si vous avez envie de vous y  rendre, ne cherchez pas l’enseigne puisque le nom de l’endroit n’est pas affiché mais vous saurez repérer rapidement ce petit endroit grouillant des gens du quartier…et d’ailleurs.

Voilà, allez chez Dusty’s faire un petit voyage dans le temps et dites bonjour à Elvis si vous le croisez!

————————
Dusty’s
4510, avenue du Parc
Montréal
H2V 4E3
514 276-8525

Pégase, ça donne des ailes!

Dans la catégorie apportez votre vin, le minuscule restaurant Pégase est dans une classe à part.

Ambiance et décors se prêtent très bien au romantisme: lumière tamisée, murs pâles, deux petites pièces presque séparées une de l’autre et une charmante terrasse en été. Que demander de mieux pour un souper en tête à tête? Bien sur vous pouvez y aller avec des amis aussi, mais le vendredi et le samedi, en groupe de 6 ou 8 maximum. Ce détail m’a déjà fait sourcillé, mais finalement, vu la petitesse de la place, je comprend mieux aujourd’hui. Ça serait tellement moins romantique avec plus de bruit. 

Vous devez vous en douter, il faut réserver d’avance ici aussi, seul bémol, il n’y a que deux services chaque soir alors par soirée de grande affluence, si vous avez réservez pour 18h…on vous met dehors à 21h pile. Pour des gens qui parlent beaucoup comme nous et qui peuvent demeurer assis à boire du vin pendant des heures après souper, c’est un peu décevant. Il faut toutefois comprendre que ce n’est pas évident pour un petit resto comme ça de faire ses frais, la qualité de la cuisine va vous faire oublier votre court séjour si vous soupez tôt.

Parlant de cuisine…j’aime bien garder le meilleur pour la fin et vous allez comprendre…à la fin! 

Je ne sais pas trop comment commencer ma critique du menu de ce restaurant, je vous explique, c’est facile, bien que je suis allez très très souvent au meilleur apportez votre vin pour une soirée intime à Montréal, j’ai TOUJOURS pris la même chose…TOUJOURS…sans aucune exception. Alors pas facile de vous parler de l’assiette de pâtes ou du poisson du jour. 

Ma première visite date de plusieurs années, j’avais pris une entrée de pétoncle délicieuse, la soupe ou potage qui varie à chaque visite était excellent aussi. Comme plat principal, je m’étais laissé tenter par un carré d’agneau, ma première expérience avec ce plat imaginez-vous donc!

Un carré d’agneau aux deux moutardes, je suis alors tombé sous le charme de Pégase  et de l’agneau. La qualité de la viande, la cuisson (saignante) et la sauce, oh-my-god LA sauce! On y goûte non seulement la moutarde, mais on voit et on sent ses grains de multiples couleurs. Rien à voir avec ce qu’on ose vous servir réchauffé dans les cafétéria du genre L’Académie (première et dernière fois que nous mentionnons L’Académie dans ce blog). Combien de fois après j’ai été déçu par un carré d’agneau ailleurs à cause de cette délicieuse sauce? Le seul plat du genre que j’ai trouvé à la hauteur de celui du Pégase, vous ne me croirez pas mais ce fût au Newtown!! Malheureusement le chef qui était dans les cuisines à cette époque n’y est plus, dommage!

Revenons à nos ”moutons” lol! Les légumes qui accompagnent la plupart des plats sont parfaits, soit cuits al dente ou en purée justement assaisonnée.

Étant un plus grand fan de salé que de sucré, je ne prenais que très rarement du dessert lors de mes visites au restaurant. Pour moi, une entrée à la place du dessert c’était toujours winner!

Mais lors de cette fameuse soirée de première au coin des rues Gilford et Papineau, je me suis laissé tenter par un nom plutôt qu’un dessert : Mourir de chocolat. J’aimais l’image que provoquait le nom de cette mousse ferme de chocolat au lait et noir, entourée d’une sculpture de chocolat. Au goût, un seul mot: WOW

Maintenant je prends souvent un dessert quand les noms m’accrochent même si j’ai plus faim. MERCI Pégase, comme si je ne mangeais pas déjà assez!  (ça me fait du bien de mettre la faute sur les autres!)

Alors,  c’était le récit de ma première visite chez Pégase, vous voulez des commentaires sur mes autres visites? Relisez 20 fois ce post, vous saurez ce que j’y ai mangé…

++ Apportez votre vin, 90$ pour deux pour « la grande table » ou 70$ pour « la petite table »

————————

Le Pégase
1831, rue Gilford
Montréal
H2H 1G6

514 522-0487

Mes tomates du Garde-Manger

Tout le monde dans notre entourage est d’accord, la cuisine de notre appartement est la cuisine de Monsieur.

J’ai beau avoir un bon côté créatif dans ma vie professionnelle, lorsque j’ouvre le frigo il ne se passe absolument rien. RIEN. Malgré notre grand frigidaire bien rempli, je suis incapable de voir les différents ingrédients et d’en faire un repas (particulièrement s’ils ne sont pas « front row » i.e. dans ma face, lorsque j’ouvre la porte!). Mon amoureux lui c’est bien le contraire,  il peu nous concocter de petit chefs-d’œuvres…du genre qu’on ne peut manger  qu’une seule fois tellement ils sont un amalgame de tout et de rien. Il dit souvent qu’il exprime son côté créatif dans la cuisine, pourtant je trouve que résoudre ce casse-tête est très mathématique.

Ce que j’aime bien moi, c’est de faire une recette. Par contre il faut que je sois vraiment motivée et inspirée pour me mettre aux fourneaux et disons que le moment ne passe pas si souvent. Mais ce soir j’avais décidé de faire une surprise à mon Capricieux! Puisqu’il devait aller s’entraîner au dragonboat le moment était idéal pour le tenir loin de la cuisine. Empreinte de ma mission, je suis passée à l’épicerie acheter les quelques ingrédients requis pour ma recette et avec une tonne de motivation, je me suis installée dans la cuisine. Après quelques heures de travail, le résultat était fabuleux mais… c’est moi qui ait eu la surprise! Malheureusement le petit Capricieux a été retenu au boulot et rendu à 23h on peut dire qu’il ne goûtera pas à mon petit plat ce soir.  Snif!

Sans vouloir lui tourner le fer dans la plaie, je lui ai quand même envoyé une couple de photos avec mon Blackberry!

Voici la recette:

Tarte à la tomate du chef Chuck Hughes, restaurant le Garde-Manger de Montréal

// Ingrédients

– 7 feuilles de pâte filo
– ¼ tasse de beurre fondu
– 2 tbsp de moutarde de Dijon
– 7 grosses tomates rouges, coupées à environ ¼ » de large
– 2 tasses de fromage emmental râpé
– 1 tbsp de feuille de thym frais
– Feuilles de basilic frais pour garnir le plat
– Sel / poivre

// Marche à suivre

– Sur une grande plaque de cuisson, étendre une feuille de filo et avec l’aide d’un pinceau étendre le beurre fondu sur toute la surface.
– Empiler les feuilles les unes sur les autres en les enduisants de beurre et veiller à ce que la plaque est bien couverte même sur les rebords.
– Sur la couche supérieure, étendre la moutarde puis répartir le fromage emmental râpé. Bien couvrir la surface.
– Poser généreusement les tranches de tomate en les chevauchant les unes sur les autres.
– Assaisonner avec du gros sel et de poivre noir moulu. Saupoudrer de quelques feuilles de thym.
– Cuire au four à 400 degrés, pendant environ 25 minutes ou jusqu’à ce que la pâte soit dorée sur les bords.
– Garnir avec de grandes feuilles de basilic frais. Ajouter une pincée de gros sel.
– Couper en carrés…  bon servie chaude, tiède ou à température ambiante!

Bon appétit!