Archives de Tag: Crevettes

Les marmitons, toujours une belle excuse

Prendre le temps et encore prendre le temps…

« Les grecs ne mangent pas juste pour se nourrir, mais SURTOUT pour la compagnie et le plaisir de partager un bon repas bien arrosé avec la famille et les amis! »

Voici l’ambiance dans laquelle les Marmitons et leurs conjointes ont été reçus en ce 20 février 2010. Pour le repas de la St-Valentin, la chef invité était Michèle Ricard des Oliveraies Stavropoulos, biens connues grâce à l’excellente  huile d’olive qu’ils produisent: La belle excuse.

La chef, accompagnée de son amie Hélène, a dit avoir passée une superbe soirée en compagnie des Marmitons, ceux-ci lui ont bien rendu avec une ovation debout!

Le menu proposé par les dames a vraiment su charmer tous les convives tant par sa simplicité d’exécution que la richesse des saveurs.

Voilà on est prêt à laisser les femmes entrer!

On commence avec les mezzés

Tirokafteri
Tartinade de poivrons grillés et feta
Accompagné de chips de pita à l’origan et piment d’Espelette

Htapodi
Pieuvre grillée
Servie sur un nid d’oignons rouges émincés, caperons, arrosée d’une bonne rasade d’huile d’olive extra vierge et quelques gouttes de vinaigre lambrusco

Loukaniko
Saucisses grecques

Salada Horiatiki
Salade du village
Salade grecque, accompagnée de tranches de pain campagnard grillé
+quelques gousses d’ails entières sur la table pour ceux qui veulent frotter leur pain!

Trou Normand Grec
Métaxa

=.=

=.=

La suite allait tout autant nous charmer…

(Voir les 4 dernières photos ci-haut)

Arnaki Exohiko Lemonato
Jarret d’agneau braisé et son gremolata

Orzo
à l’ail grillé, tomates raisin et fines herbes

Horta
Assiette de verdure à l’huile d’olive et citron
Bette à carde, pissenlit, chicorée

Patzaria
Salade de betteraves à la menthe

=.=

Les vins coup de coeur de notre table!

Encore une fois le choix de vin du sommelier était juste, en plus de couler à flot! Aux marmitons, il faut le dire, nous sommes privilégiés côté bouffe, mais tout autant côté vins.

Pour le dessert, un gâteau à l’huile d’olive, pavot et tangerine! Génial après un repas aussi copieux et savoureux, la Capricieuse a particulièrement apprécié. Un plateau de fruits frais ainsi qu’un yogourt au miel à partager était aussi sur la table.

Muscat de Limnos = un accord parfait avec ce gâteau à l’huile d’olive.

Une autre soirée des Marmitons de Montréal réussie! J’espère avoir donné la piqûre aux amis que j’ai intégré au cercle! Une belle activité qui nous permet des moments privilégiés avec des chefs généreux qui partagent leur savoir faire à une gang de gars motivés et passionnés.

Comme Stéphan, grâce à qui je suis maintenant Marmitons, dit si bien:
« Un bonheur partagé est toujours meilleur »

_____________________

Pour plus encore sur mon expérience aux Marmitons:

Cliquez ici pour la soirée de septembre 09 avec le chef Alexandre Gosselin
Cliquez ici pour la soirée d’octobre 09 avec le chef Pierre Jean Ganne
Cliquez ici pour la soirée de novembre 09 avec le chef Maksim Morin

Malheureusement mes expériences avec Racha Bassoul et Helena Loureiro ne sont pas encore en ligne, mais le seront sous peu.

Paella à la bella-mama, la recette!

Dans un de nos tout premiers posts on vous avait promis la recette de la meilleure paella au monde…et bien la voici!

J’avais aucune idée jusqu’à aujourd’hui, où ma mère avait pris sa recette, étant donné qu’elle n’est jamais allée en Espagne. Du fin fond de sa Gaspésie d’adoption, je me demandais bien où elle avait appris à faire une si bonne paella et surtout avec les ingrédients qu’utilisent les espagnols (on s’entend qu’il y a 20 ans, trouver du chorizo et du safran à Cap d’Espoir… encore aujourd’hui!)

L’histoire est très simple, un ami qui aime cuisiner lui a tout simplement donné une recette ramenée d’un voyage en Espagne. Rien de bien glamour dans cette histoire me direz-vous, mais étant allé moi-même déguster ce plat à Barcelona, je suis pas mal fier de maman Capricieux. Elle a réussi à capturer l’essence même du mythique plat espagnol. Viande et fruits de mer goûteux, riz juste assez croustillant sur le dessus, couleurs flamboyantes et le parfait agencement des herbes et des épices.

Évidement avec la Capricieuse, je dois me limiter dans l’ajout de fruits de mer, mais pas vous!

Ingrédients

  • 8 pilons de poulet
  • 1 livre de jambon genre toupie coupé en cube
  • 1 livre de saucisses merguez ou chorizo fraiches coupées en rondelles assez larges
  • ½ livre de crevettes de Matane cuites
  • 1 boite de tomates en dés de 796 ml
  • 1 cuillère à soupe de poudre de cari
  • 20 brins de safran
  • 4 tasses de riz
  • 8 tasses de bouillon de poulet
  • 4 branches de thym frais
  • 2 piments verts
  • 2 oignons espagnols
  • 2 tasses de pois verts congelés
  • Huile d’olive
  • Sel et poivre

=..

Recette

  1. Faire revenir les pilons de poulet dans de l’huile d’olive jusqu’à mi-cuisson – mettre de coté.
  2. Faire revenir les saucisses et le jambon dans l’huile d’olive
    – mettre de coté.
  3. Faire revenir les oignons avec de l’huile d’olive 3 minutes, ensuite ajouter le riz et faire revenir celui-ci avec les oignons en brassant continuellement pour ne pas qu’il colle et faire ça durant 3 minutes.
  4. Ajouter les piments verts coupés en dés pour une minute de plus et ajouter la boite de tomates, le bouillon de poulet, les épices et herbes – bien mélanger.
  5. Ajouter la viande (sauf les crevettes), le sel et le poivre et mettre au four pour environ 45 minutes en surveillant de temps en temps l’état de la cuisson (si le riz est cuit finalement).
  6. Lorsque le riz est cuit, ajouter les pois verts et les crevettes durant 5 minutes et servir.
  7. Pour un résultat encore plus authentique, vous pouvez ajouter des moules en les déposant simplement sur le dessus de la paella 7 à 10 minutes ou jusqu’à ce que les moules soient ouvertes.

Pour 8 personnes

>Les photos sont prises par Émilie Roy lors de son passage chez nous pour notre soirée Tapas.


Si vous avez des questions ou des commentaires, si vous avez besoin de plus de détails pour réussir la recette, n’hésitez pas à nous le demander!

Improvisation comparée ayant pour thème…

La démocratie n’existe pas lorsque les 2Capricieux sont en voiture.

Non, c’est toujours M. Capricieux qui conduit parce que Mme Capricieuse, qui porte très bien son titre, ne veut pas apprendre à conduire manuel…Dictature sans pitiée? Monarchie dont je serais le serviteur? J’arrête tout de suite les comparaisons politiques…ça ne me tente pas de coucher sur le divan pour une semaine!

Sérieusement, Madame est très curieuse et je pense que c’est plus pour avoir le plaisir de voir tout ce qui l’entoure et de faire de nouvelles découvertes qu’elle ne conduis pas. (ouf!! pas de divan pour moi!)

Tout ça pour dire que depuis un bon moment, je l’entend parler d’un restaurant sur St-Laurent, près de Beaubien que je n’ai jamais vu parce que je conduit et que je regarde devant moi. Ce n’est donc que tout récemment que nous avons essayé l’endroit mystère: le restaurant éponyme du chef Giovanni Apollo.

Bien que ce resto soit situé qu’à 15 minutes de marche de notre humble demeure (nous sommes revenus à pied..4 bouteilles de vin oblige), c’est un couple d’amis de Québec qui a eu l’idée de réserver un samedi soir pour faire l’essai de cette endroit au concept assez unique.

Nous avons tout d’abord été accueilli par un personnel professionnel, courtois et passionné par l’endroit. Le décor est épuré, du blanc principalement et une grande vitrine nous permettant de voir toute l’action dans la cuisine, et ça nous avons adoré. De plus, le chef vient faire son tour à chaque table pendant le repas et jase avec les convives (il signe même des autographes!) ce qui est hautement apprécié.

Chez M. Apollo, on fonctionne par thème. Si vous prenez les 3 services, vous approfondirez autant de thèmes.

Comment cela fonctionne? Vous choisissez un thème pour chaque service et on vous apporte 3 ou 4 déclinaisons de votre thème par service.

Ça semble compliqué mais c’est simple…une fois tout choisi. En entrée, par exemple, notre quatuor a choisi de partager 2 thèmes; riz et courgette. Le thème riz, notre préféré des deux entrées, incluait un risotto incroyablement succulent et riche (coup de coeur de ma Capricieuse), une délicieuse mousse avec une galette de riz soufflé en accompagnement, des boules de riz frites très savoureuses servies avec une trempette aux tomates. Et finalement, le meilleur riz aux légumes d’inspiration asiatique que j’ai eu l’honneur de goûter à date dans ma vie. Rien de moins.

Dans le thème courgette, il y avait un carpaccio de courgette époustouflant et une soupe présentée dans un mini bol qui ne sera pas oubliée de si tôt. Côté présentation c’est aussi beau qu’inhabituel, soit 4 ou 5 petits plats qui s’imbriquent un dans l’autres sur une planche de bois.

Alors c’est ça le concept, un thème, des déclinaisons. Lors de notre visite, les thèmes étaient les suivants:

Entrées: Riz, Courgette, Foie Gras
Plats principaux: Basse-cour, La mer, Crevettes et Langoustes, Laponie (des mets de cette région), Gibiers et finalement Agneau
Desserts: Pêche, inspiration de la pâtissière, Crèmes Brûlées, Glaces et Sorbets.

On a également l’option du prendre un plateau de fromage avant ou après le dessert (ce qu’on a bien sur fait pour finir nos bouteilles de vino)

Petite anecdote:

Lorsque nous sommes arrivés, le serveur était très enthousiaste. Il nous a expliqué patiemment le fonctionnement et la constitution de tous les plats. On remarque assez vite que sur toutes les tables les gens ont un exemplaire du livre de recette du chef Apollo.

À notre tour, notre serveur nous demande si on connaît l’existence du livre et nous offre de feuilleter le bouquin pendant qu’il place d’autres clients. À deux reprises il nous propose d’acheter le livre et nous parle du rabais par rapport au prix en librairie (sans oublié la chance inouïe de pouvoir faire signer notre livre par le chef!)

Il a semblé déçu qu’on n’achète pas…et cela nous a tous un peu agacé mais il ne fût pas assez insistant pour que ça nous dérange longtemps. Le gros présentoir des livres de son patron situé bien à la vue de tous les clients devrait être assez coté « propagande » après tout on vient pour manger la cuisine d’Apollo, pas la lire!

Pour les plats principaux, les hommes ont tous deux choisis l’assiette Laponie. Dans leurs assiettes, de l’Élan, du gravalax, du hareng mariné et de la volaille. L’Élan était bon et goûteux, le gravalax et sa sauce à l’aneth aussi. Le Hareng mariné? Sublime!! La meilleure pièce de mon assiette. Mon palais gaspésien n’en est pas encore revenu.

Petit choc lorsque nous en sommes à notre plat de volaille: le poulet manquait de cuisson! Ce qui est rarement (jamais) acceptable que ce soit au restaurant ou à la maison. Heureusement lorsque nous l’avons montré à notre serveur et il est reparti immédiatement avec nos petits plats respectifs en s’excusant. Ceci dit, notre volaille est revenue bien cuite et était très bonne. On se dit également qu’il doit être difficile de maintenir une qualité parfaite lorsque vous avez à faire 20 à25 plats différents pour une table de seulement 4 personnes!

Le pendant féminin de la table fût plus original en prenant des choix différents. Crevettes et langoustes pour notre amie et gibier pour la Capricieuse. Pour ce qui est des crevettes et langoustes, notre amie fût un peu déçue car elle trouvait qu’un de ses plats de crevettes manquait de cuisson et que son plat de langouste lui était trop cuit. Donc, une fausse note de ce coté. Pour ce qui est du thème gibier, on pouvait y trouver un tartare de cerf, un mini-burger au caribou et…du pigeon! La critique de la Capricieuse? Très bon, mais elle a eu de la misère à vraiment savourer le pigeon parce qu’elle n’arrivait pas à oublier que c’était…du pigeon!

Nous avons eu droit à des fromages uniquement québécois dans notre plateau de fromage et pain. Les fromages de notre belle province s’améliorent et se raffinent d’année en année et nous pouvons être comblés d’avoir autant de choix!

Pour dessert, nous avons opté pour l’inspiration de la pâtissière i.e. celle-ci décide au jour le jour ce qu’elle fera et les serveurs ne peuvent nous prédire (ya right!) ce qu’il y aura dans nos assiettes. Nous avons reçu une assiette avec pleins de petits délices sucrés: une mini crème brûlée à l’érable que la gent féminine (qui avait décidé de ne pas prendre de dessert en passant…grrrr!!) s’est appropriée. Le moelleux au chocolat était particulièrement bon aussi.

Bref pour le dessert un bon 10/10

Coût?

Comptez 65-75$ par personne avant taxes et pourboire et n’oubliez pas de passer à la SAQ avant!

En conclusion, plus de haut que de bas, une multitude de saveurs fines et recherchées et surtout une expérience unique en son genre. Nous vous recommandons d’y aller à quatre pour déguster le plus de plats possibles.

———————–
Apollo – Restaurant
6389 boul. St-Laurent
Montréal
H2S 3C3

514 274-0153