Archives de Tag: Chocolat

Joyeuses Pâques!

Les 2Capricieux et vous souhaitent Joyeuses Pâques!

Enfin c’est l’heure des brunchs en séries, du jambon de grand-maman, de la chasse aux cocos de Pâques et de l’abus de chocolat!! C’est aussi des moments en famille ou entre amis… ou simplement du temps pour relaxer et profiter de la belle température qui s’annonce.

Profitez-en bien tout le monde!

Pendant ce temps, on vous laisse en compagnie de Jeannot, qui se réveille qu’une fois par année pour manger sa dose de cacao! À notre retour la Capricieuse vous parlera de son expérience sur le jury de la Boutique Point G!

Tiens, v’là l’bonheur

Le bonheur a sonné à ma porte et heureusement, j’y étais.

Je l’ai trouvé sous la forme d’un petit sac à surprises signées Kreavie! À l’intérieur, trois confits joyeux aux couleurs et aux saveurs qui chassent vraiment l’hiver: Banane, mangue et chocolat! (non mais, le jaune mangue, c’est assez beau à votre goût?) Instantanément j’avais envie de crêpes pour pouvoir y étendre mes nouveaux confits…. et je vous jure, j’ai eu envie de les mettre les trois EN MÊME TEMPS, c’est grave docteur?

En passant bravo pour l’emballage cadeau. Du sac, avec sa texture faux-cuire/croco, aux petites boîtes-cadeaux en passant par le contraste chaleureux des couleurs brune et rose flash, le tout parsemé de petits cristaux, on a vraiment l’impression d’avoir un petit bijou entre les mains. Peut-être un détail pour certains mais qui ajoute vraiment à l’excitation de découvrir tout ce qui s’y cache à l’intérieur. Et petite touche sympathique: pour la St-Valentin, certains achats arrivent même avec une belle rose… d’un rose flash of course!

Tiens j’y pense… c’est très bientôt la St-Valentin!

=.=

mmm, chocolats assortis!

Dans mon emballage cadeau, se trouvaient aussi des biscuits vraiment trop bon. Malheureusement, je ne les ai pas retrouvés sur la boutique en ligne alors j’espère qu’ils feront surface éventuellement! Je n’ai pas retenu le nom mais je les ai littéralement dévorés. Au niveau de la texture on aurait dit un croisement de biscuit et de gâteau au chocolat, vraiment surprenant.

Découverte des palets fruités…

Une première pour moi, ces palets fruités. Ce sont comme des gelées de fruits enrobées de chocolat. C’est bon, croquant, sucré et fruité à la fois. Ma saveur préférée fut sans surprise celle à l’orange amère: dès qu’il y a rencontre entre orange et chocolat, je monte au 7e ciel. Les autres palets contenaient framboise, mange et noix de coco. Pur délice!

Alors les amoureux? Ça vous inspire?

Que ce soit cette semaine pour la St-Valentin ou sans raison pour les semaines à venir, je pense vraiment que cela plairait à votre douce moitié. Et puis si vous n’avez pas de douce moitié? ENCORE MIEUX! MORE FOR YOU! (et vlan, je m’emballe! pardon.)

Kreavie est vraiment une belle petite entreprise qui propose des produits uniques fait par une passionnée. C’est pourquoi je n’hésite pas à vous la présenter encore une fois. Des cadeaux de bouche, what’s not to love? Pour l’instant, il faut acheter leurs produits en ligne et vous savez quoi!?

Ok ça devient excitant…

Leslie a décidé…de vous offrir la livraison gratuite! Il s’agit d’entrer le code 2CAPRICIEUX lors de votre commande en ligne, génial non?

Faites-vous plaisir… et pas besoin de me dire merci hahaha! ;)

MAJ: Un petit mot de Leslie – C’était pour vous dire que les biscuits craquelés au chocolat ont été rajoutés à la boutique Kréavie :)

Dans la cuisine de Jérôme Ferrer

Pour notre première visite à l’un des restaurants de Jérôme Ferrer, nous avons décidé de manger littéralement… dans sa cuisine!

Je m’explique, il est possible dans plusieurs restaurants de manger à la « table du chef ». Souvent situées très près des cuisines, quand ce n’est pas directement dedans, les tables de chef sont un concept vraiment original et passionnant si vous êtes intéressés par le behind the scene des restaurants.

En plus de voir les cuisiniers à l’oeuvre, vous serez traités aux petits oignons et aurez la chance de parler directement avec le chef. Le plus cool c’est que ça ne coûte rien de plus que de le demander lors de votre réservation.

Dès notre arrivée à l’Europea, on nous fait faire une visite du restaurant en nous racontant toutes sortes d’anecdotes. On entre dans les cuisines, on salut les chefs derrière les fourneaux et on se sent assez privilégié de s’asseoir tout prêt de l’action pour toute la durée du repas. Seule petit hic, la table du chef de l’Europea est un peu en retrait de la cuisine alors tous les convives n’ont pas la chance d’épier Jérôme Ferrer à l’oeuvre.

Une fois l’apéro en main, c’est le temps de s’attarder au menu!

Question d’être raisonnable un peu (oui, oui!), j’avais décidé d’opter pour le menu découverte, un cinq services. Mais le couple d’amis qui nous accompagnait décida d’y aller pour le menu dégustation, un 9 services… est-ce que je pouvais ne pas suivre? Oh que non!

Toute une aventure gastronomique débuta alors… à noter que la Capricieuse avait décidé de prendre le menu à la carte étant donné qu’il y avait trop de poissons/fruits de mer (selon elle!!) dans le menu dégustation.

++

1- Pré-mise en bouche

Crevette enrobée de coconut, popsicle parmesan-chèvre et basilic

Ce fût suivi d’un bouillon-émulsion au boeuf je crois, avec un succulent morceau de truffe le tout servi dans une coquille d’oeuf, beau recyclage!!

2- Mise en bouche: Cappuccino de crème de homard et copeaux de truffes

Tout à fait irrésistible, servi comme un café avec sa mousse et tout… un délicieux bouillon qu’on veut étirer le plus possible tellement c’est bon! Juste cette mise en bouche aurait pu faire notre soirée et je ne niaise pas.

Les plats suivants ont tous des formats entrées:

3- Pétoncles Princesse des Côtes du Nord et ris de veau. Panais et chou Pak-choï à l’étuvé. Velouté au vin jaune du Jura.

Pas le temps de les prendre en photos, qu’elles sont engouffrées… ça veut tout dire!

4- Tataki de thon au citron, main de Bouddha et kumquat, vermicelles de légumes croquants au Tamari.

5- Filet de bar cuit sur peau, feuilles de laitue de riz pochées, beurre blanc à la gousse de vanille fraîche de Tahiti, caviar d’esturgeon d’Abitibi-Témiscamingue, mousseline de topinambours. [Reprendre son souffle ici]

6- Cromesquis de foie gras, servit comme un cigare

La présentation était des plus géniales, on dépose les cigares devant nous et dans la cuillère, une pastille. Puis un serveur s’approche et verse de l’eau chaude sur notre pastille… celle-ci se met alors à grandir pour devenir… une débarbouillette!

7a- Poulet de Cornouailles en cocotte à l’infusion de Galanga, cheveux d’ange aux shiitakés : on vient vous montrer votre poulet une fois cuit dans sa cocotte!!

7b- Cannelloni de cuisse en confit et saupiquet en deux temps: également fait avec le poulet de Cornouailles présenté quelques minutes avant. Oups, encore oublié de prendre une photo!

8- Raviole fraîche à la ricotta, écume de porcini, champignon portobello grillé, jus de truffe blanche.

++

9- Short ribs de bœuf Kobé façon smoked meat, crousti-fondant de légumes racines BBQ

Ouin, le cigare au foie gras vient de se faire battre au niveau de la présentation… ce plat arrive dans un dôme en verre enfumé et les serveurs enlèvent les dômes de tous les convives en même temps! Une brume aux odeurs du plat se dissipe devant vous! WOW!

10- Plateau de fromages affinés d’ici et d’ailleurs.

______________________________________________________________

Petite parenthèse ici pour présenter les plats de la Capricieuse

++

Donc la Capricieuse a pris ses assiettes dans le menu à la carte

En entrée: quelques feuilles de mesclun et fines herbes, vinaigrette perlée aux chicoutais, servie dans une couronne de parmesan (que vous voyez en pile dans des plats, sur la photo en haut à gauche).

Même si ce n’est qu’une salade (dixit le gars), c’était immense, je crois que ça lui a pris 3 services avant de finir de la manger!

Puis elle a choisi le cerf de Boileau grillé et piqué au vieux cheddar, pôelée de champignons sauvages de l’Ouest canadien et pommes de terre rattes. (D’ailleurs nous voyons M. Ferrer faire son plat dans la toute première photo de ce billet!)

______________________________________________________________

– Ici on roule déjà à terre et on en profite pour prendre un p’tite pause..

… de toute façon c’est bientôt fini non?

Oh que non, passe aux desserts!

11- Granité aux fruits avec coulis dans une pipette!

On a tous gardé nos seringues en souvenir… mais de notre côté on les a déjà égarées, lol!

12- Parfait glacé au citron et sabayon du Verger.

13- Gourmandises et friandises par excès (excès n’est pas le mot…)

Les femmes étaient vraiment excitées de tous ces desserts! Guimauves à l’érable, macarons, nougat et  biscuits à la pistache… la table débordait de sucreries!

14- Ici vous voyez de la barbe à papa (que la Capricieuse a quasiment mangé à elle seule!!)

15- …mais surtout, des mini-madeleines qui sortait du four… vraiment succulentes, trop succulentes même après tout ce qu’on avait mangé hahaha!

16- Crème brûlée, et autres desserts.. (ici ont était rendu assez pompette, pardonnez ma mémoire qui fait défaut!)

17- eeuuh assortiment de chocolats pour se sucrer le bec, (attend quoi c’était déjà fait le sucrage de bec? woups!)

18- Finalement de petits bonbons pour la route, dans le plat vide c’était des caramels mous à la fleur de sel, un hit!

____

Après avoir vu tous nos plats, vous trouvez que la Capricieuse fait pitié avec son entrée de salade et son boeuf? Eh bien détrompez-vous! Pour plus de la moitié des services mentionnés ci-haut… madame eue droit à son assiette également! Oui, tous les desserts, mises en bouches et même quelques mets salés et ce sans frais supplémentaires! (Quelqu’un a fait un bon deal sur notre bras!)

Comme vous le voyez, Europea a été toute une expérience de saveurs, goûts et de présentation. Nous avons eu un plaisir fou à déguster et à attendre pour voir ce qui s’en venait par la suite! La Capricieuse parle encore des mignardises, des chocolats, des bonbons, du dessert, du pré-dessert, du pré-pré dessert, du post-dessert, alouette!… mettons qu’elle a une dent assez sucrée déjà en partant, elle a été servie!

Clou du spectacle? Les dames ont reçu un gâteau quatre-quarts dans un sac Europea pour emporter! Les gars, eux, ont reçu… la facture! ;)

Finalement, Jérôme Ferrer et son équipe nous ont fait vivre toute une soirée et on se promet d’y retourner un jour, mais cette fois.. d’être plus sage sur la quantité!

yeah right!

Europea
1227, de la Montagne
Montréal
H3G 1Z2

514 398-9229

25 jours avec le Président… en attendant Noël!

Dernièrement nous avons reçu un calendrier de l’Avent bien spécial…

Livré à notre porte par le Père Noël en personne (enfin, c’est ce qu’on soupçonne!), notre calendrier avait des airs assez impressionnant!

Le concept est simple, c’est un calendrier de l’Avent alors à tous les jours on doit déballer un paquet et on découvre notre cadeau gracieuseté du Président… car notre calendrier de l’Avent est une initiative de Loblaws pour nous faire découvrir leurs nouveaux produits Choix du Président. (Oui on est chanceux!)

Voici un aperçu de ce que nous avons reçu à ce jour car ce n’est pas terminé!

Sérieusement, chaque fois qu’on ouvre un paquet on est vraiment surpris et contents, on a hâte de pouvoir partager tous ces produits avec notre famille!

> À part la gelée à la menthe qu’on est moins certain lol! (mais qu’on promet d’utiliser… ou donner!) Nous étions très heureux de nos petits pots.

> Les bouchées au pain d’épice sont super bonnes, c’est comme des biscuits au pain d’épices enrobés de crémage et ça se mange assez bien merci!

D’autres produits que nous sommes curieux d’essayer:

©2Capriceux

> Latte au caramel? OUI!

> Moulin pour saupoudrer nos cafés latte!

> Ce sont des martinis sans alcool, mais on va arranger ça ;)

Bon à savoir.. il y d’autres choix de saveurs : Martini aux framboises, Mojito à la menthe et à la lime, Brise de la baie à la noix de coco et aux ananas et Margarita à la lime. (c’est 3 $ pour 4 cannettes de 250 ml)

Les oignons cipolline marinés sont écoeurants… d’ailleurs on a presque fini le pot!

> Regardez ces tasses à mesurer, elles sont chouettes non!

—-
Ah oui!! Un autre produit qu’on a adoré ce sont les sucres à la crème à l’érable… ils étaient si bons que vous ne les verrai pas en photos, la boîte est finie depuis belle lurette!

Parce que nous sommes gentils et généreux (hum! hum!) nous avons envie de partager un peu avec vous!

Dans notre paquet se trouvait cette clé USB, que diriez-vous de la gagner? C’est noël pour vous aussi après tout!

Ce n’est pas Loblaws qui nous demande de faire ça mais ça nous tente de vous offrir quelque chose, c’est une 500Mo donc c’est symbolique, pour partager un peu avec vous quoi!

Pour gagner la clé:

Dites-nous ce que vous croyez qu’il se trouvera dans le dernier cadeau du 25 décembre!

Si personne ne trouve le contenu, nous prendrons la réponse la plus originale mais sachez que:

  1. Non Galen ne se cache pas dans le fond de la boîte, on a checké!
  2. Ce n’est pas la dernière collection Joe Fresh, dammit!
  3. Plus sérieusement, on vous cache la forme du paquet, mais on peu dire qu’il est assez mince.

Bonne chance à tous, et nous vous donnerons la réponse le 29 décembre 2009, 13h!

**Notez que ceci est le billet de 2009 alors le concours est terminé. La boîte 2010 n’a pas été ouverte encore!

 

Cadeaux de bouche

On en parle souvent mais, c’est grâce à Twitter que nous avons non seulement découvert Kreavie mais…

que nous avons eu la chance de goûter à leur délicieux « cadeaux de bouche »

C’est un bon soir de semaine que Leslie, la femme derrière cette petite entreprise, est passée à la maison nous porter un « petit » échantillon de ses produits. Lorsqu’elle nous avait dit cela, nous nous attendions à tout sauf à l’immense sac qu’elle nous a apporté!

J’ai tellement eu de plaisir à déballer ses produits que je me suis précipitée sur ma caméra… malheureusement du sac de surprises que nous avons reçu, le suçon à la guimauve ne comptait aucune chance de survie assez longue pour être pris en photo!

Si on pense que j’ai un faible:

  1. pour les chocolats noirs et
  2. pour les guimauves maison,

Alors le pauvre lollipop était cuit, dès sa sortie! ;)

Mais même si vous ne verrez pas le suçon de guimauve qui a été mangé trop rapidement (quoi que…) en regardant les photos qui suivent, vous pourrez sûrement imaginer le bonheur que nous avons eu à découvrir ce que Leslie nous avais apporté.

+=

Les tartinades Kreavie sont vraiment savoureuses!

On c’est d’abord précipité sur le caramel au beurre salé qu’on aurait pu mettre sur des toasts ou de la crème glacée nous dit-on… mais que nous avons englouti directement dans le pot à la cuillère.

Cochon vous dites? Très!

Ensuite nous avions un confit de vin rouge qui nous a vraiment intrigué, lu sur le blogue de Leslie, on apprend comment s’en servir à sa juste valeur: « se mari parfaitement avec du lapin, du boeuf et même des champignons sautés »  ou « en sucré sur yogourt, crème glacée ou avec des fruits » Surprenant n’est-ce pas!

Et en bonne française Mme Kreavie nous concocte sa version d’une crème de marrons mes amis…. hou la! On ne se trompe pas avec ce classique!

Le précieux chocolat qui sort de cet emballage nous a non seulement fait craquer visuellement, mais aussi au goût. Les carrés riches et délicats sont un peu comme un échantillon des tartinades puisque nous en avions un au caramel beurre salé, un au confit de vin et un à la crème de marron.

Je suis la première étonnée de vous dire que mon coup de coeur est allé pour celui au confit de vin rouge!

En terminant, permettez-moi d’avouer quelque chose au Capricieux qui l’apprendra en même temps que vous!
.

Le paquet de Kreavie contenait, en plus d’un sac de guimauve framboise-canneberge (que tu as à peine goûté, mea culpa), un petit sac de sablés nantais (des biscuits français aux oeufs et beurre frais)… que j’ai carrément subtilisé sans scrupule pour le manger plus tard.

Seule.

Et vous savez quoi?

J’ai bien fait!
Ils étaient divins : )

———————————-
KreavieCadeaux de bouche
(514) 813-8737

Suivez-vous sur twitter: 2Capricieux

Panier Percé!

Tel un panier percé je vous raconte, en images, les vacances en Gaspésie des 2Capricieux

Cet été nous sommes allés à Métis et à Percé et nous avons pris des toooonnnes de photos. Nous avions envie de vous partager quelques clichés de nos vacances un peu pêle-mêle (Notez: c’est pourquoi ils ne « fittent » pas vraiment ensemble!) et particulièrement ceux reliés… à la bouffe! Quelques adresses à ajouter à vos carnets pour vos prochaines visites vers l’extraordinaire péninsule gaspésienne.

Premier arrêt de l’été: Aux petits caprices! Situé directement sur la 132 à St-Simon. Un endroit tout indiqué pour les Capricieux, non?

..=

Grâce à Mathilde nous avons découvert les joies du Croque Coyote, un gâteau décadent que seul la liste d’ingrédients fait baver.

  • Biscuit Marly
  • Crème croquante aux pralinés
  • Crème à la pistache
  • Décor d’enveloppes au chocolat au lait
  • Pralin grain et guillochée de chocolat

Il faut le commander d’avance si possible (415 738-2354) car ils sont surtout fait sur commande et vous risquer d’arrêter et de rien y trouver. 22$ pour 6 portions, un peu cher certes, mais en vaut totalement la peine.

..

Ensuite arrêt aux Bic à la boulangerie artisanale Folles Farines. Nous n’avons pu résisté au Bico avec lequel nous avons mangé les meilleures toasts du monde, sans oublier les croissants tout beurre, le pain figue et noix et j’en passe!

Comme les amis des Capricieux sont tous aussi gourmands, nous nous sommes arrangés pour ne pas en manquer du séjour!

Lorsque vous êtes à Métis, un petit arrêt aux Jardins de Métis s’impose!

..=

Maintenant en route vers Percé!
.

.

Durant les 12 heures de route nous tentons tant bien que mal de nous divertir. Quoi de mieux, une fois toute la collection musicale épuisée, qu’un petit épisode d’Entourage!

.

.

Nous sommes presque arrivés: « VICTORY! »

.

.

Depuis 2 ans nous sommes les heureux propriétaires de la maison familiale du Capricieux! Elle se trouve plus précisément à Cap-d’Espoir et est vieille de 150 ans ou plus. Devant la maison se trouve la mer à perte de vue, à droite l’Île Bonaventure et à gauche une vue imprenable sur le Cap.

Comme se rendre à la maison prend 12 heures de Montréal (on ne le dira jamais assez), c’est en route vers 5h du matin que nous avons pu observer ce magnifique levé du soleil. Ceux qui connaissent bien la Capricieuse savent à quel point ce genre de cliché est assez rare, voir inexistant dans sa collection, puisqu’à cette heure elle est habituellement occupée…à dormir!

Un ami!

Home Sweet Home!
.

..=

Vous voyez justement la silhouette de l’Île Bonaventure à gauche de la maison!

Durant notre séjour nous avons pris notre temps au Fournand une boulangerie très sympathique de Percé dont l’ambiance me rappelait un café des artistes.

..=

Ce soir là nous sommes arrêté manger au Gargantua un restaurant avec une location de rêve, situé tout au haut du Mont Ste-Anne, il offre une vue à couper le souffle. La nourriture est bien mais pas extraordinaire, pas grave on y va définitivement pour l’expérience et encourager des gens de coeur.

Après quelques heures passées à la plage à tirer des galets dans l’eau, pour lui, ou à observer les déchets rejetés par la mer, pour elle….

..=

La maman du Capricieux nous fait plaisir à l’estomac avec des repas assez renversant. Il n’y a pas peu dire, monsieur tient définitivement de sa mère lorsque qu’il est temps de se mettre au fourneau!

C’est avec sourire en coin que je les ai observé dans la cuisine, les milliers de sachets d’épices de la belle-mère me montre que son garçon n’est pas allé chercher loin son goût pour les assaisonnements de toute sorte. D’ailleurs alors que nous lui parlions de notre prochain souper où nous allons reproduire sa paella, Denise nous a offert un peu de son safran. Et bien croyez-le ou non, nous avions le choix entre du safran de Turquie ou d’Espagne…à Cap d’Espoir, faut le faire!

..=

Malgré la bouffe extraordinaire de Belle-maman, le Capricieux ne peut s’empêcher de faire un arrêt vers un endroit tout à fait infect pour les non Gaspésiens (hahaha!) et j’ai nommé:

Dixie Lee!

Et voilà ce qui résume notre visite d’un point de vu « gastronomique » si on peut appeler ça comme ça! Définitivement la Gaspésie est à découvrir, en espérant que vous aurez noté une couple d’adresses à visiter!

..=

Le plaisir commence quand ça fait Pop!

Les 2Capricieux aiment les listes…

Listes d’épiceries, listes de livres à acheter, listes de choses à ramasser avant que la visite arrive (quoi! Oui on est du style « dernière minute ») et on en passe, mais notre liste préférée est sans aucun celle des restaurants à essayer. Que ce soit un endroit chic ou un dépanneur qui est censé servir les meilleurs sandwichs en ville, il y a toujours de l’excitation et de l’anticipation lorsqu’on se lance dans une découverte gastronomique.

Ce samedi, nous étions invités à découvrir un endroit qui figure sur notre fameuse liste depuis au moins 2 ans, POP! Bar à vin. Pourquoi avoir attendu si longtemps pour découvrir ce bar à vin de l’avenue des Pins? Bonne question! Sans doute parce que du côté bars à vin, nous avions nos petites habitudes et se retrouver dans du connu est rassurant et réconfortant.

Cependant, il faut sortir de son cocon douillet de temps en temps si on veut évoluer et élargir nos horizons! (Ouf, on est profond ce matin!) Tout ça pour dire qu’il faut oser parfois, même si on se doute que nous serons déçu à quelques occasions. Rassurez-vous ce ne fut PAS le cas chez POP! loin de là.

Le petit frère et voisin du Laloux vous accueille dans un décor inspiré d’un mélange de spa scandinave et du Québec des années 60! Donc beaucoup de bois, de vieux cuirs et de couleurs chaudes qui donnent un résultat rétro et chaleureux (et très Mad Men!). En partant l’endroit nous plaisait bien visuellement mais dommage qu’il n’y ait pas d’accès à une petite terrasse comme au Laloux!

Coté nourriture nous avions déjà une bonne idée de ce que nous allions goûter car on nous avait préalablement proposé le menu découverte. En plein le genre de menu qui satisfait pleinnement le ventre du Capricieux.

Imaginez 5 services assez différents qui permettent d’avoir une vue d’ensemble du menu de nos hôtes.

Le premier service incluait des Arancini, soit de délicieuses boules de risotto au parmesan avec carotte et cumin, qui nous ont complètement charmées, le repas commence bien! Nous avons également eu droit à des olives marinées aux agrumes et au thym (wow!!!) ainsi qu’à une version légère de l’humus qu’on connait, une purée de pois chiches au yogourt et piment d’Espelette (remarquez que je ne suis pas capable d’utiliser l’appellation « yaourt », un mot que je déteste depuis toujours :p)

..

Le deuxième service fut entièrement dédié au poisson et fruits de mer. Comme madame la Capricieuse ne mange rien qui vit dans l’eau, le Capricieux allait être gâté! Tout d’abord un tartare de Bar rayé assis sur une fine couche de sauce probablement au yogourt (toujours pas capable!), fenouil et ciboulette. Une merveille pour les papilles gustatives. L’autre moitié du 2e service était une salade de crevette avec concombre, orange et une sauce au curry avec base de yaourt (maudit, je l’ai dit!). Beaucoup de potentiel mais les crevettes étaient, à peine, un peu trop cuites, alors au lieu d’être excellent, ce fût bon.

Troisième service maintenant, des charcuteries avec du pain frais et des légumes marinés. Un classique très bien apprêté que nous avons adoré.

Le quatrième service était attendu avec impatience car il s’agit d’une des spécialités de la maison, une tarte flambée alsacienne. La tarte flambée alsacienne ou flammeküche est une pâte mince salée, un genre d’hybride de pain pita, pain nan et pâte  à pizza…recouverte de fromage, lardons et oignons et cuit au four. MIAMMM!!

Le cinquième et dernier service, un pot de crème de chocolat, caramel et sel de maldon. Ceux qui connaisse bien la Capricieuse savent qu’elle adore et le chocolat, et le mix caramel et sel… on ne pouvait donc pas tombé mieux! Le salé se marie tellement bien avec le sucré et les morceaux croquants chocolatés en font un vrai délice. Sans contredit LE dessert pour lequel nous retournerions chez Pop! dès demain.

..

Pour vin, comme nous sommes dans un bar à vin, nous avons demandé un accord mets-vin au serveur. N’étant pas encore des experts dans ce domaine, nous faisons généralement confiance aux sommeliers et aux serveurs pour nous diriger dans nos choix. Le serveur nous a donc fait découvrir un vin blanc et un vin rouge français de leur cave à vin. Bien que les deux vins étaient très bons, le blanc, dont nous avons malheureusement oublié le nom, était particulièrement savoureux.

Notre expérience de l’endroit ne s’arrête pas là, après le décor, la nourriture et le vin, il y a toujours l’ambiance d’un restaurant qui nous attirer. Comme il faisait extrêmement beau en cette première journée d’août et que l’été et ses journées ensoleillées se sont fait passablement attendre au Québec en 2009, on se doutait bien qu’avec une réservation à 19h30, l’endroit ne serait pas en pleine ébullition.

Mais! c’était sans savoir que nous allions rencontrer S! Qui est S? C’est la charmante dame en année sabbatique avec qui nous avons presque partagé notre repas. La seule chose qui nous séparait était la table entre la sienne et la nôtre. Nous avons parlé de nos choix culinaire du moment, de musique, du système de santé québécois et qu’avoir un Mac ça vaut vraiment la peine. Bref, même si l’endroit ne craquait pas sous son affluence habituelle, nous avons passée une très belle soirée et même la musique était de la partie avec un volume juste parfait.

..

Le coût de notre repas, 32$ par personne pour le menu découverte, qui en passant n’est habituellement servi qu’au groupe de 4 personnes ou plus. Vous trouverez des vins en importation privée pour tous les goûts et toutes les bourses. De plus, ils ont présentement une promotion intéressante: 25% de rabais sur la nourriture, soit un menu 3 services à 15$ pour la durée de l’été, tout ce que vous avez à faire pour profiter de leur promotion est de visiter leur site et de réserver en ligne

Bonne dégustation!

———————–
Pop! Bar à vin
250, avenue des Pins est
Montréal
H2W 1P3

514  287-1648

Pégase, ça donne des ailes!

Dans la catégorie apportez votre vin, le minuscule restaurant Pégase est dans une classe à part.

Ambiance et décors se prêtent très bien au romantisme: lumière tamisée, murs pâles, deux petites pièces presque séparées une de l’autre et une charmante terrasse en été. Que demander de mieux pour un souper en tête à tête? Bien sur vous pouvez y aller avec des amis aussi, mais le vendredi et le samedi, en groupe de 6 ou 8 maximum. Ce détail m’a déjà fait sourcillé, mais finalement, vu la petitesse de la place, je comprend mieux aujourd’hui. Ça serait tellement moins romantique avec plus de bruit. 

Vous devez vous en douter, il faut réserver d’avance ici aussi, seul bémol, il n’y a que deux services chaque soir alors par soirée de grande affluence, si vous avez réservez pour 18h…on vous met dehors à 21h pile. Pour des gens qui parlent beaucoup comme nous et qui peuvent demeurer assis à boire du vin pendant des heures après souper, c’est un peu décevant. Il faut toutefois comprendre que ce n’est pas évident pour un petit resto comme ça de faire ses frais, la qualité de la cuisine va vous faire oublier votre court séjour si vous soupez tôt.

Parlant de cuisine…j’aime bien garder le meilleur pour la fin et vous allez comprendre…à la fin! 

Je ne sais pas trop comment commencer ma critique du menu de ce restaurant, je vous explique, c’est facile, bien que je suis allez très très souvent au meilleur apportez votre vin pour une soirée intime à Montréal, j’ai TOUJOURS pris la même chose…TOUJOURS…sans aucune exception. Alors pas facile de vous parler de l’assiette de pâtes ou du poisson du jour. 

Ma première visite date de plusieurs années, j’avais pris une entrée de pétoncle délicieuse, la soupe ou potage qui varie à chaque visite était excellent aussi. Comme plat principal, je m’étais laissé tenter par un carré d’agneau, ma première expérience avec ce plat imaginez-vous donc!

Un carré d’agneau aux deux moutardes, je suis alors tombé sous le charme de Pégase  et de l’agneau. La qualité de la viande, la cuisson (saignante) et la sauce, oh-my-god LA sauce! On y goûte non seulement la moutarde, mais on voit et on sent ses grains de multiples couleurs. Rien à voir avec ce qu’on ose vous servir réchauffé dans les cafétéria du genre L’Académie (première et dernière fois que nous mentionnons L’Académie dans ce blog). Combien de fois après j’ai été déçu par un carré d’agneau ailleurs à cause de cette délicieuse sauce? Le seul plat du genre que j’ai trouvé à la hauteur de celui du Pégase, vous ne me croirez pas mais ce fût au Newtown!! Malheureusement le chef qui était dans les cuisines à cette époque n’y est plus, dommage!

Revenons à nos ”moutons” lol! Les légumes qui accompagnent la plupart des plats sont parfaits, soit cuits al dente ou en purée justement assaisonnée.

Étant un plus grand fan de salé que de sucré, je ne prenais que très rarement du dessert lors de mes visites au restaurant. Pour moi, une entrée à la place du dessert c’était toujours winner!

Mais lors de cette fameuse soirée de première au coin des rues Gilford et Papineau, je me suis laissé tenter par un nom plutôt qu’un dessert : Mourir de chocolat. J’aimais l’image que provoquait le nom de cette mousse ferme de chocolat au lait et noir, entourée d’une sculpture de chocolat. Au goût, un seul mot: WOW

Maintenant je prends souvent un dessert quand les noms m’accrochent même si j’ai plus faim. MERCI Pégase, comme si je ne mangeais pas déjà assez!  (ça me fait du bien de mettre la faute sur les autres!)

Alors,  c’était le récit de ma première visite chez Pégase, vous voulez des commentaires sur mes autres visites? Relisez 20 fois ce post, vous saurez ce que j’y ai mangé…

++ Apportez votre vin, 90$ pour deux pour « la grande table » ou 70$ pour « la petite table »

————————

Le Pégase
1831, rue Gilford
Montréal
H2H 1G6

514 522-0487

De croissants et d’amandes

Bon matin tout le monde! Le samedi matin d’un long weekend, n’est-ce pas priceless?

De temps en temps nous aimons bien se faire un p’tit plaisir sucré le matin et nous allons nous chercher des croissants.  Un jour mon amoureux est arrivé avec une grosse nouvelle: « J’ai entendu dire à la radio qu’il y a une pâtisserie dans le coin de Beaubien qui fait les MEILLEURS croissants chocolat-amandes!! » (un de nos pêchés-mignons respectifs)

Il n’en fût pas plus pour qu’il s’empare du portable et se mette à faire des recherches intensives sur google! Mais quoi chercher…lorsqu’on a aucune idée ce qu’on cherche! « pâtisserie+meilleurs croissants amandes+montréal » humm ok non! Peu probable d’avoir notre réponse avec ces critères!  ¨pâtisserie+Beaubien¨ et ¨croissants amandes+montréal » toujours sans résultats concluants! Ceux qui me connaisse savent qu’après quelques minutes, j’étais un ti-peu exaspérée (pour les autres: ma patience peut être courte, parfois!!)

Finalement les résultats furent peu fructueux mais mon Capricieux était bien déterminé à trouver cette caverne d’Ali Baba en beurre. Comme nous devions aller au Marché cette journée-là, nous avons décidé de faire un bout sur Beaubien à la recherche de la pâtisserie mystère (lire ici: j’étais captive dans l’auto). Avec comme mission de trouver les MEILLEURS croissants, je fûs mandatée de regarder toutes vitrines du côté gauche de Beaubien et lui, de droite. Après un moment ma patience atteint vraiment son bout « ÇA SUFFIT! On s’en fou des croissants aux chocolats!! » et BANG! Devant mes yeux je vois la boulangerie de Froment et de Sève et nous savions immédiatement que c’est de cet endroit que l’animateur de radio parlait.

Et si nous avions googlé boulangerie au lieu de pâtisserie nous l’aurions trouvée immédiatement!

Conclusion: Ils étaient plus qu’excellents. Une belle texture, le dessus recouvert très généreusement de morceaux d’amandes et bien remplis de chocolat et de pâte d’amande. En plus des croissants, les autres produits avaient l’air succulent et nous avons définitivement l’intention d’y retourner.

MAJ:
Après avoir lu mon billet mon Capricieux a sauté dans la voiture direction Beaubien Est. Qu’est-ce que je vous disais, nous avons définitivement l’intention d’y retourner ;)

————————
Boulangerie de Froment et de Sève
2355 Rue Beaubien E
Montréal
H2G 1N3
514 722-4301

Pizza anyone?

Si je dis New York et Pizza. Vous pensez à quoi?

Moi j’imagine une petite Italie grouillante du début du siècle, des hommes aux allures fières avec leur fedoras, des effluves de pomodoro et basilic qui sortent des restaurants, d’un espresso avalé d’un trait au comptoir d’un café. Je pense à Grimaldi’s under the Brooklyn Bridge une p’tite pizzéria sans prétention mais riche d’histoire et je salive. Ah New york!

Eh bien je sais maintenant qu’il est possible d’additionner New York et pizza et d’arriver à un résultat complètement différent! Oubliez la mozzarella, pensez plutôt au chocolat! hmmm!

Action de Grâce 2008, NYC. Découverte du paradis

C’est alors que nous étions en train de revenir tranquillement à notre hôtel, traversant à pied un grand bout de Manhattan, que nous sommes arrivés devant les portes du paradis. C’était la pénombre, les rues étaient plutôt désertes et au loin une belle lumière chaleureuse nous attirait, pour nous accueillir, un homme chauve. Max Brenner, et non pas Saint-Pierre, nous est apparu comme une vision. Moi qui ra-fo-le de chocolat, me voilà au paradis.

Le décor de Max Brenner est génial. Des distributeurs de chocolat de toutes les formes, truffes, fudges, pastilles, ornent le centre de la boutique dans laquelle on met les pieds. Des cloches de pâtisseries, brownies et autres mignardises vous font saliver. Des comptoirs de chocolats de fantaisies se déploient à perte de vue et c’est sans parler des emballages au design à couper le souffle (détail qui vient toujours me chercher!). Derrière la boutique se trouve un restaurant/café au décor chaleureux aux couleurs chocolatées. Max Brenner, Chocolate by the bald man m’inspire, je dois y goûter! J’envoie donc mon capricieux faire de beaux yeux à l’hôtesse et comme par hasard elle nous dégote une petite place assise, yes!

J’ai envie de tout ce qu’il y a sur le menu, que ce soit sucré ou non sucré et mes yeux sont partout à la fois! Dans la cuisine, sur les plateaux de services, dans les assiettes de mes voisins et absolument TOUT a l’air délicieux. Finalement mon choix s’arrête sur la pizza au chocolat et je ne fus pas déçue! Une pâte mince couverte d’une couche de chocolat ressemblant à du nutella, recouverte de guimauves et de petits morceaux de noisettes, simple mais divin. Mon capricieux lui est allé vers un dessert absolument superbe dans sa présentation, « Max’s Three Layer Chocolate Concoction with Cookies and Peanut Butter ». Cela se résume en une crème de chocolat avec une couche de morceaux d’oréo trempés dans le beurre de peanut, une couche de chocolat blanc et une couche de crème fouettée servie dans un petit pot et une longue cuillère. Un délice!

Avant de partir nous avons craqué pour un milk shake et je crois avoir atteint ma limite chocolatée pour une journée!  J’ai vraiment eu un coup de foudre pour cet endroit car tout ce que j’aime était réuni: Chocolat, ambiance, belle présentation, bon goût et décor magnifique. Ils nous reverront!

——————————
Max Brenner
New York City
841 Broadway (entre la 13th et la 14th Streets)
10003-4704
212 388-0030