Archives de Catégorie: 2capricieux dans la nature

Un nouveau blogue pour la Capricieuse!

Bonjour!

Bonne nouvelle! Je suis ici pour vous présenter mon nouveau bébé: Le blogue Cap sur New York! Joignez-vous à moi pour tout savoir sur la vie dans la Grosse Pomme que vous planifiez un voyage, ou pas!

Même si je ratisserai plus large que juste la bouffe, je vous promets que celle-ci sera très présente. Comme on dit, on peut sortir la Capriceuse de Montréal… mais pas de son assiette!

À bientôt j’espère,
Annie

Blogue: Cap sur New York
Page Facebook: https://www.facebook.com/CapSurNewYork

Publicités

Un samedi pour une éternité

Il y a près d’un an, je passais un samedi à Brooklyn.

Prolongement d’une semaine passée à travailler dans la Grosse Pomme je devais, ce weekend-là, décider si oui ou non j’avais envie d’y déposer mes bagages. Une grosse décision que je n’imaginais  jamais avoir à prendre dans ma vie.

Pour cela,  je n’ai pas hésité: Adieu Montréal, Hello New York!

J’ai donc fait la navette une dizaine de fois avant de jeter ancrage en pleine canicule de juillet, au 4e d’un bloc sans ascenseur, typiquement new-yorkais.

Depuis, il n’y a pas une semaine où je n’ai pas pensé aux 2Capricieux, et à vous. Chaque coin de rue est une découverte et autant d’aventures à raconter. Je recommence ma vie avec émerveillement et curiosité. Avec appétit!

J’ai jonglé durant des mois pour voir ce que je pourrais faire avec ce blogue, incapable de mettre la clé dans la porte. Puis il devenu évident que, bien que 2Capricieux ait le droit de voyager, son coeur est branché sur Montréal… à jamais.

Remplir ce carnet d’anecdotes new-yorkaises – aussi délicieuses soient-elles – n’est tout simplement pas approprié.

Tout au long de cette aventure, j’espère vous avoir transmis ma passion. Que celle-ci fût assez contagieuse pour vous encourager à découvrir de nouveaux restaurants, de nouvelles saveurs… et qui sait, peut-être même de partir votre propre blogue!

Merci du fond du coeur pour les belles années passées à dévorer la ville avec moi. Je n’oublierai jamais que je suis aujourd’hui à New York en grande partie grâce à mon blogue – petit projet personnel devenu grand – et grâce à vous.

Cultivez votre passion, dévorez-la!

Le temps est venu pour moi de quitter la table, non sans être repue par cette expérience enivrante, et à la poursuite de nouvelles aventures.

Merci encore, Annie xx

p.s. Si vous aimez New York, vous pouvez me rejoindre sur Tumblr où je partage des photos prises selon l’inspiration du moment avec pour seul thème: la ville!

Au chalet


> Meet Max!

BYE BYE AUTOMNE, HELLO WINTER!

Comme je vous disais sur Facebook, il y a deux semaines j’ai eu un petit accident avec ma Vespa et depuis je n’ai pas eu l’occasion de bloguer. Je vous offre donc ces petites images prises au chalet à la fin novembre en guise d’intermède :)


Dernièrement j’avais vraiment besoin de prendre un petit break de tout et il n’y a rien comme prendre un peu de temps dans la nature entourée de nos amis et de notre famille, pour recharger nos batteries.

Notre chalet familial est l’endroit idéal et je suis vraiment chanceuse de pouvoir en profiter autant.. et avec des gens aussi extraordinaires!

Merci ma famille! xx

Jardins de ville

Au détour d’une rue, je ne me rappelle déjà plus laquelle, j’ai eu le souffle coupé. Petit moment d’émotions devant cette nature en bataille avec, en arrière-plan, le symbole de ma ville.

.=

Les portes grillagées de ce jardin étaient barrées mais à l’intérieur un couple âgé s’y affairait. Sarclage, arrosage, plantage.. de bâtons de skis, alouette!

Quelques échanges de sourires plus tard, alors que je mitraillais leur petit coin de paradis, j’ai cru qu’ils me laisseraient peut-être entrer voir ce trésor caché de plus près… mais n’entre pas au jardin qui veut!

Puis ils ont rangé leurs outils et sont partis, fiers de leur labeur. En passant près de moi, le vieux monsieur m’a affectueusement serré l’épaule de sa grosse main. Nous n’avions pas échangé de mots.

Grand bonheur, mini burgers

En ce weekend du Grand Prix de la F1, Montréal était resplendissante et grouillante d’énergie!

Tant les Montréalais, que les touristes de partout se baladaient en bixi ou en grosses voitures sports, selon leur moyens et leurs intérêts!

D’autres se donnaient plutôt rendez-vous dans les rues, rendues piétonnières pour l’occasion, et profitaient des soldes… et des rayons de soleil qui n’ont pas tardé à percé à travers des nuages.

De notre côté samedi nous avons passée la journée dehors, sur le bord de l’eau! Nous étions plus précisément au canal Lachine, pour notre deuxième compétition de dragonboat de l’été, un sport que nous pratiquons depuis quelques années et que nous ADORONS. Les photos que vous voyez ci-haut, ont été prises au bassin olympique lors d’une autre compétition l’été dernier.

Ce qui est génial avec le bateau dragon, c’est qu’en plus de faire un sport d’équipe super trippant, nous passons bon temps entre amis et surtout, nous passons ce beau temps..

DEHORS et non devant l’ordi! Un grand bonheur pour nous.

Même si la Capricieuse traîne avec elle son Blackberry, et le Capricieux, son iPhone, nous vous promettons que nous sommes à 100% 90% (soyons honnête) déconnecté du web… et ça fait du bien!

Comme nous sommes en mode terrasse c’est temps-ci (et surtout en mode relaxe) nous essayons le plus possible de rester loin de l’ordinateur en dehors de nos heures de travail! Voilà pourquoi nos billets se font un peu plus rare. D’ailleurs, nous n’avions pas du tout prévus faire un billet ce soir mais comme vous avez aimé les photos que nous avons mises sur twitter et facebook, nous nous sommes dit… et bien pourquoi pas le partager au plus grand nombre!

Mais de quoi parlons-nous?

C’est que le Président, lui-même! (la Capricieuse y crois dur comme fer, ne pétez pas sa balloune!) nous a proposé un petit paquet cadeau spécial barbec… et comme nous ne pouvons rien refuser à Galen (we’re on a first name basis since this time), et bien nous avons accepté!

Et ça, ça commence bien [l’été], non?

Voici le contenu du paquet:

Des chips au hot-dog: weird un peu au goût mais pas mauvais (ça goûte vraiment le hot-dog!) On adore la coupe épaisse et le refermage ziploc!

En plus il y avait: de l’huile d’olive, de la marinade, des biscuits aux brisures de choco + pacanes (miam), un genre de glaze balsamique que je vais essayer demain avec un filet de porc, des épices à steak, des jus pétillants à l’orange, et….

… Des mini burgers!

Pour dire vrai, il n’y avait que le pain dans notre paquet mais évidement nous sommes allé acheter les petites boulettes! Ce fût vraiment un délice et c’était vraiment cool de manger des mini burgers chez nous! Ça faisait longtemps qu’on avait envie d’en faire mais on ne trouvais les pains nul pars.

Bref, un beau weekend bien rempli! on espère que ce fût de même pour vous aussi… et bon lundi!

__________________
P.s. On nous a demandé où trouver les mini-burgers! Et bien, dans un Provigo/Maxi/Loblaws près de chez vous:

Pains: http://bit.ly/a1kbfN
Mini-boulettes: http://bit.ly/bp3QMx

p.s. 2 Galen if you want a come over and eat mini burgers with us, there’s one for you waiting! ;)

Horaire d’été capricieux!

Notre dilemme d’été: bloguer ou se prélasser au soleil?

Et si on choisissait les deux?

Les 2Capricieux sont vraiment heureux qu’arrive enfin: l’été! Au menu terrasse, terrasse, terrasse.. amis, bons vins, barbec, rides de vespa et plus encore! Durant cette période, que nous espérons ensoleillée cette année, nous allons être en mode -VACANCES-

Ce qui veux dire que nous serons toujours actif ici, mais peut-être moins ponctuellement. Nous savons que vous comprenez notre attrait du grand air et surtout, nous pensons que vous serez, vous aussi, partagé entre le désir de nous lire, ou d’être à l’extérieur.. c’est pourquoi nous vous facilitons la tâche dès l’instant! ;)

Voici ce que nous suggérons pour ne rien manquer!

  • Nous sommes très présent sur Twitter et Facebook et nous adorons discuter avec vous de tout, de rien et de bouffe! C’est un plaisir de pouvoir échanger avec tout le monde en temps réel, en plus de vous offrir un bon complément à ce bogue!
  • Saviez-vous que vous pouviez vous abonner à notre blogue pour recevoir nos mises à jours par courriel? Dès que nous ajoutons un nouveau billet, vous recevez un message instantanément! Pour s’inscrire il suffit d’entrer votre adresse dans le champ prévu à cet effet tout en haut du blogue, dans la colonne de droite.
  • De plus, si vous êtes un utilisateur d’agrégateur de blogues, voici le lien pour notre fil RSS!

N’oubliez pas… sur l’horaire d’été, mais pas en congé!

Au contraire, plusieurs événements gastronomiques sont à notre calendrier pour les prochaines semaines! Alors continuez de nous suivre… et merci d’être au rendez-vous!

Cabane à sucre au Pied de Cochon, oui je le veux.

Ça me tente jamais d’aller à la cabane à sucre…

Contrairement à la capricieuse qui y allait tous les ans à celle de son grand-père.

De plus, n’étant pas un adepte de tout ce qui est dans le sirop, je ne rêve jamais avec hâte au temps des sucres, comme la majorité des québécois. Mais quand un groupe de bloggeurs foodies nous a demandé si on voulait aller avec eux à la cabane à sucre du Pied de Cochon (PDC), j’ai pas eu le choix de dire oui… fallait absolument expérimenter ça!

Surtout qu’il faut se prendre littéralement 6 mois, voir 1 an à l’avance, pour avoir sa place à la cabane la plus convoitée au Québec. Mettons que de son côté, la Capricieuse était fébrile.

On nous avait bien averti que cette Cabane était dans la même lignée que le fameux restaurant Montréalais. C’est à dire qu’on devait s’attendre à des mets pas très orthodoxe et de l’excès, et de l’excès. Et bien, nous avons été servi!

Voici ce qui est sorti de la cuisine de la cabane de Martin Picard et Cie.

– Le salé

> Soupe aux pois avec morceaux de foie gras

Tout un départ! Mon plat préféré de tout le menu salé, je suis un maniaque de soupe aux pois. Autour de moi tout le monde hochait la tête d’approbation, cette soupe a fait l’unanimité.

> Oreilles de christ et salade épinard-romaine-jambon-fromage

Pas un fan des oreilles du sauveur catholique, mais la salade était excellente! La Capricieuse s’y est vautrée, oreilles en moins.

=.=

> Tourtière à la viande et ketchup aux tomates maison

Un extra de 10$ pour une demi tourtière, seul extra au 49$ dollars que vous coûterons votre visite à la cabane, sauf les breuvages bien sur. Mais quel extra! C’est un MUST! Cette tourtière est excellente.

On en prend une demie portion pour 4 à 8 personnes, ou une complète pour un plus grand groupe. Soyez raisonnable, sinon vous ne vous rendrez pas au dessert! Si vous l’aimez, n’hésitez pas à en acheter une pour emporter à la toute fin de votre repas.

Ce fût sans contredit le plat préféré de la capricieuse de tout notre repas. Elle en a même pu en manger 3 morceaux! Le sien, le 3/4 du mien et le dernier morceau de la table.

« Je mange pas de poisson, je peux avoir le dernier morceau? »

> Cretons maison

Super bons cretons mais pas de pain pour manger avec (quoi que des morceaux de pains avec tout ce repas auraient été superflus..) Un peu lourd tout seul pour le commun des mortels je crois, dommage car on a laissé derrière nous plusieurs « boules » non entamées. On aurait du prendre un doggy bag!

> Omelette à l’esturgeon fumé garni d’épaule de porc

Le poisson fumé était assez puissant merci! J’aurais aimé goûter l’omelette toute seule, mais si ça avait été le cas, elle n’aurait pas été digne du PDC alors on vit l’expérience ou pas! J’ai ajouté du sirop d’érable et c’était meilleur… et encore plus cochon! Je commence à entrer dans la moule!

Cette omelette n’a pas fait l’unanimité malheureusement, certains semblent avoir trouvé ce goût beaucoup trop intense, désagréable.

> Gravlax de saumon et oignons blancs servis avec crêpes de sarrasin

Ce que j’ai le moins aimé! Pas que ce n’était pas bon, mais le saumon goûtait, well, le bon saumon frais. Je n’ai pas vu de différence marquée avec un sashimi de saumon, mettons.

Par contre ce fût servi avec un side de délicieuses mini-crêpes au sarrasin que j’ai surtout utilisé pour manger les excellents cretons, faute de pain!

> Chou farci au homard, porc et foie gras sur lit de lentille.

Ce mets ne porte qu’un seul nom: DÉCADENCE! Copieux et excellent, digne de la folie de Martin Picard.

Mention spéciale au coulis de foie gras.

> Poulet à l’érable et fèves au lard

J’ai adoré! Fan fini de poulet à toutes les sauces, je n’en avais jamais goûté à l’érable et cette touche d’érable était juste assez subtile. Certains bloggeurs ont trouvé le poulet un peu sec, peut-être parce qu’ils ont pris du blanc? Je ne suis pas d’accord, mais puis qu’il faut être objectif, je rapporte les faits!

Les bines étaient vraiment succulentes et avec une touche de sirop, elles étaient encore meilleures. Je mentionne en passant que le sirop d’érable est vraiment excellent et la Capricieuse (qui ne jure que par celui de sa famille!) l’a bien aimé aussi.

=.=

> Langue de boeuf et céleri rave

Pas goûté, j’en ai déjà mangé et comme ce n’est pas mon met favoris, j’ai décidé de les sacrifier pour un peu plus de place pour le dessert :)

Sur ces photos vous voyez une des blogueuses immortaliser les assiettes. Est-ce qu’on vous a dit que notre groupe comportait 24 personnes dont presque autant de caméras? *Click Click Click*, tout passait sous les lentilles et tous attendaient patiemment pour prendre une photo et commencer à manger.

Heureusement tout le monde se dépêchait pour ne pas nuire à l’expérience gustative. Vous pensez qu’on avait l’air d’un cirque? Pas du tout, les autres tables ne semblaient du tout intéressées à nos activités… probablement obnubilés qu’ils étaient à regarder leur propre repas.

> Pattes de poulet frites et sauce BBQ

Probablement le seul plat qui a fait l’unanimité… de dégoût! Plate à dire un peu mais il n’y avait rien à gruger sur les os… et on s’entend, ça tombe vite sur le coeur lorsqu’on arrive dans les doigts. La sauce BBQ était bonne par exemple.

Si vous pensiez que c’était de l’excès? Je vous présente maintenant, les desserts!

– Le sucré

> Banana split avec crème glacée à l’érable, guimauves maison à l’érable, pacanes à l’érable, barbe à papa à l’érable.. et sauce à l’érable au chocolat

Le premier dessert se pose sur la table et la Capricieuse se jette sur la crème glacée…. et sur la barbe à papa, et sur les guimauves et sur… tellement de sucreries à l’érable qu’on en oublie presque les bananes. Un plat vraiment superbe autant pour les yeux que les papilles. Devant tous ces choix on ne sait plus par où commencer et qui n’aime pas être déboussolé par un dessert?

> Tire d’érable sur morceaux de glace

Cette petite palette vaut à elle même le détour vers St-Benoît de Mirabel! C’est sur qu’on aurait préféré en manger dehors, après le repas… mais on ne peut quand même pas inventer un banc de neige!

> Mille-feuilles à l’érable

Un autre plat qui mérite l’adjectif DÉCADENT! Imaginez après tout ce que nous avons manger, cette grosse brique de pâte, de crème, et de beurre d’érable qui se pose devant nous! C’est bien juste à la Cabane que ça passe ce genre d’excès et tant mieux, car on en profite :)

> Crêpes frites trempées dans le sirop

Hummmmmmm!! Je crois avoir entendu que ces crêpes avaient été frites dans le gras de canard! Tellement délicieuses que si on nous avait apporté un deuxième plat, je vous jure qu’elles auraient trouvé preneurs.

Maintenant que le dernier service est disparu, on ne veut qu’une seule chose… de l’air!

Dehors, on jase avec les autres pour savoir comment ils ont vécus leur expérience. On en profite pour se dégourdir les jambes avant de reprendre la route vers Montréal. Plusieurs on fait des achats, beurre d’érable ici, ketchup maison par-là, barbe à papa et tourtière… de notre côté nous sommes si plein que l’idée de rapporter quoi que ce soit est de trop.

(Et comme si je ne connaissais pas ma Capricieuse, le lendemain elle réclamerait sa barbe à papa et sa tourtière. Et bien, tant pis pour nous!)

La Capricieuse est conquise et dit à la blague qu’elle aimerait aller souper au Pied de Cochon ce soir-là… ouf! Même si son enthousiasme envers cette Cabane est contagieux, pas certain de mon côté que j’y retournerais à chaque année. Avec l’âge on s’en vient plus sage (hum!), mais surtout, on a de la misère avec les excès du genre! Je ne sais pas pourquoi mais j’ai comme un pressentiment que c’est mon ventre encore plein qui parle!

On gage combien que j’y retournerai? ;)

Je conseille à tous de vivre cette expérience, c’est certain! Même si la liste d’attente peut faire peur, ne vous laissez pas intimider. La cuisine de Martin Picard et de ses acolytes est un must à vivre au moins une fois dans sa vie.

Et voilà! Après en avoir rêvé durant des semaines… la journée s’est terminée.

Comme on dit, toute bonne chose a une fin!

——–

Cabane à sucre Au Pied de Cochon
11382, rang de la Fresnière,
St-Benoît de Mirabel
J7N 2R9

450 258-1732