Lumières et porto

La 11e édition du Festival Montréal en lumière est officiellement commencée!

Saviez-vous que le Festival Montréal en lumière est l’un des plus grands festival d’hiver au monde? Ce grand happening festif nous permet de prendre possession de la ville et de clamer haut et fort notre appartenance… et le froid ne nous arrêtera certainement pas! Notre hiver nous définit, il ne doit pas nous condamner!

Un zoo la nuit…

La programmation de Montréal en lumière, du 18 au 28 février 2010, allie arts de la scène, gastronomie et une tonne d’activités extérieures gratuites. C’est aussi lors de ce grand festival qu’a lieu un événement que j’adore plus que tout: la Nuit Blanche! Cette année, la Nuit Blanche sera le samedi 27 février. (Avouez que vous vous attendiez à ce que je parle de bouffe, hein? Gotcha!)

Les années dernières, travaillant dans une galerie, la Nuit Blanche je la passais à travailler. Étant oiseau de nuit, j’adorais recevoir les visiteurs aux petites heures du matin dans une ambiance festive et survoltée… mais je les enviais un peu de pouvoir vivre des moments aussi intenses. C’est pourquoi cette année, c’est vraiment avec bonheur que je parcourrai la ville jusqu’au levé du soleil! La liste des activités me laisse croire que mon choix ne sera pas facile!

Comme je le mentionnais plus haut, le Festival Montréal en lumière comporte un grand volet gastronomie (aaah la voilà, la bouffe!) Cette année c’est le Portugal qui est mis à l’honneur! 21 chefs et 18 vignerons portugais ont été jumelés à nos chefs d’ici et viendront passer 2 semaines à cuisiner pour vous, dans différents restaurants de la ville. Les billets, qui sont en ventes depuis quelques semaines, s’envolent comme de petits pains chauds!

Mais que sais-je de la gastronomie portugaise?

Vite comme ça je nommerais les fruits de mers, les sardines (brr!), les pastéis de nata (pâtisseries), le porto (je peux mettre ça dans gastronomie?) et, of course, l’incroyable poulet grillé piri piri, miam!

Finalement, pas grand chose! J’ai donc tout un pays à découvrir!

La journaliste de la Presse, Marie-Claude Lortie, qui arrive justement du Portugal, nous raconte qu’elle y a trouvé toute une culture à goûter.

Pour savoir l’horaire des événements du volet bouffe, je vous suggère de vous rendre sur le site du Festival, où vous trouverez toute l’information nécessaire tel que la description des chefs et à quels restaurants ils sont jumelés.

> Fausto Airoldi, président d’honneur, maître de la cuisine portugaise contemporaine, au restaurant Spot São Luiz, Lisbonne.

Comment faire son choix?

Pas facile comme réponse c’est pourquoi je fais confiance aux experts:

Texte de Robert Beauchemin Montréal en lumière: des événements à ne pas rater

Quelques textes et recettes sur cyberpresse, s’enrichissiera certainement dans les prochains jours: Montréal en lumière 2010/ volet-gastronomique

En anglais, voir les textes de Lesley Chesterman: Welcome, Portugal! et More culinary High Lights highlights

Comme beaucoup des restaurants sont déjà pleins, voici des suggestions de Julian Armstrong, aussi de la Gazette: Plenty of bargains left for lunches and 5-to-7s

Dans le texte d’Armstrong, on y apprend, entre autre, qu’il y aura des dégustations gratuites ce weekend au Marché Jean-Talon! Si vous aimez le gratis ;), observez bien la liste des événements car il y en a plusieurs autres.

Accessible la gastronomie?

La popularité du volet gastronomique est incontestable, les tables sont bookées à la vitesse de l’éclaire et plusieurs événements sont déjà complets. Par contre, je trouve dommage que le prix, parfois exorbitant, des billets (allant jusqu’à 500$ pour le repas « Grand menu, grands crus! » du Decca77) ne soient pas accessibles à toutes les bourses. Est-ce que ça ne va pas à l’encontre des autres volets plus populaires et familiaux du Festival?

Je vous laisse sur une idée originales de Mme Lortie, parue l’année dernière dans le cadre de la 10e édition.

Bon festival!
_________________

>

Étant donné qu’on est dans le vif du sujet, j’ai envie d’y aller avec une suggestion hors du circuit de Montréal en lumière (ou hors du circuit tout court!) Il y a quelques temps ma belle-famille (allo Julie, Stéphan, Françine et Yvon!) nous a fait découvrir un tout petit resto portugais… à Laval! Ça vaut la peine de le dire puisque ce n’est pas tous les jours qu’on s’y rend ;)

La bouffe est vraiment bonne, les assiettes méga remplies et le service est impeccable. Les proprios, hyper sympathiques, sont portugais.

A Beira Mar
4355, boul. St-Martin O (coin Francoeur)
H7T 1C5
Laval

450 973-1990

Publicités

4 réponses à “Lumières et porto

  1. Et oui! Je crois que ce sera la première année en 2010 où je ne ferai pas la nuit blanche… on se fatigue vite en vieillissant! ;-)
    À mon avis il y a un problème avec le volet gastronomique de Montréal en lumière; bizarrement je connais le festival depuis des années et je n’ai pourtant jamais participé au volet gastronomique! Pourquoi ce côté inaccessible? Quel est l’intérêt d’inclure la bouffe dans un festival populaire mais d’en faire exclusivement un volet qui ne correspond pas du tout au budget de la majorité des gens? On ne le dira jamais assez, il manque un volet « bouffe de rue » à Montréal en lumière!!!

  2. Moi là mon resto portugais préféré de Montréal, c’est chez Doval au coin de Marianne et Bullion!! C’est trop laid mais c’est TROP BON! Et les vins portugais en importation privée sont délicieux, pas cher et l’ambiance est super!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s